jgkigh

983 mots 4 pages
hiuohjugv,hvfgudujchfrt df dsf ds f sdf ds f sdf sd fs d df s dfs df sd fs df sd f sdf s df sd fs f sd f sdf sd fs d fs df sd fs dfs df sd fs df sd fs df sd fs df sd fs df szerz er ze r zer ze rz er ze r zer zer ze rz erzer z er ze r zer z er ze rz er ze r z erze rz rz er z er ze r zer ze r z er ze r ze r ze rz er z er ze rz

r zer e
Zr
z r zer z r ze rz

rz erSéquence 1 - Texte 1 : La scène d’'exposition

Acte I scène I

Introduction :

Dans une scène d’'exposition, scène orientée essentiellement vers le public, l’'auteur dramatique se livre à un exercice difficile dans la mesure où il doit à la fois capté l’attention du spectateur et l’informer. Les scènes inaugurales apportent les éléments indispensables à la compréhension de l’'intrigue. Pour mener à bien ce projet, l'’homme de théâtre peut choisir de mettre en scène un héros seul, il peut préférer un dialogue entre un maître et son valet ou encore entre deux domestiques comme c’est le cas dans l’extrait proposé. En quoi la scène 1 de l’acte I remplit-elle sa fonction de scène d’exposition ?

1) Une scène d’exposition qui vise à informer le spectateur :

a) Le cadre spatio-temporel : Dans la scène d'’exposition le discours des personnages est orienté essentiellement vers le public. Les personnages nomment leurs interlocuteurs : « je te prie Sganarelle ». Ils explicitent leurs relations : « Don Elvire, ta maîtresse », « ton maître ». Ils rappellent ce qui les réunit à savoir ici la fuite de Don Juan. Ils présentent le cadre spatio-temporel qui est également annoncé avec la didascalie initiale « la scène est en Sicile ». A ce moment de l’histoire la Sicile est sous le protectorat espagnol, elle était espagnole. Les titres « Don » évoquent l’'origine du mythe, pourtant le langage, les réalités sociales et culturelles nous ramènent à la France du 17ème siècle. Cependant

en relation