Jjjjj

Pages: 9 (2208 mots) Publié le: 5 mai 2013
Haut du formulaire



Meurtre et infamie dans Les bonnes; Jean Genet 

Les bonnes est une pièce de Jean Genet.Elle a été inspirée d'un fait divers qui défraya la chronique en 1933: deux bonnes assassinèrent sauvagement leurs maitresses sans raison apparente.On mettra qu'elles souffraient de problèmes psychologiques que Lacan étudia plus tard. Leur cas est pris en exemple de crimeparanoïaque.Mais l'intrigue chez Genet diffère largement, le meurtre de Solange et Claire n'est pas sanglant.Et ce n'est pas Madame qui en sera l'objet.Il y' a chez Genet une sublimation du crime (qui nécessitera de ne pas garder l'aspect sanglant du meurtre des bonnes Papin).
"Les deux bonnes deviennent belles au fur et à mesure que s'approche l'heure du meurtre".Par ailleurs, le meurtre estpartout présent, il est le fil conducteur des bonnes.Le meurtre est présent dans toute la pièce sous diverses formes; il est joué, évoqué ou réalisé suivant le jeu de mise en abyme quasi- permanent.L'infamie est entendue comme le caractère déshonorant, vil, honteux d'une chose ou d'un acte.
Genet reconnaît au travers de ses personnages que leurs actes sont infamants, en cela il n'est pas subversif: lesbonnes ne sont pas des personnages sans moral, elles éprouvent de la honte et se méprisent, elles s'aiment dans le dégout.
Claire-madame répondant à Solange-claire : «Mon infamie? Mon infamie! D’exhumer! Quel mot!». En fait, le mal s'impose comme le seul moyen de les préserver de l'autodestruction et de la destruction. Genet présente l'infamie comme purifiante et le meurtre comme sublimant (lesbonnes éprouvent du plaisir à jouer le cérémonial criminel, ce qui les rend belle), freinant une pulsion de mort.
Le crime est sublimé et nécessaire, il n'est pas condamné par Genet.
Il y'a donc à première vue un paradoxe: l'infamie est présentée comme avilissante et en même temps la sexualité des bonnes et le cérémonial qui contient une triple violence (rapport de domination érotique,violence contre soi par le jeu confus des identités ainsi que violence exercée contre la personne de Madame) les préservent de la pulsion de mort.

La pièce s’ouvre sur ce cérémonial, Claire joue Madame et Solange joue la bonne, c'est-à-dire Claire, l’archétype de la bonne serviable et humble qui contraste avec la méchanceté de madame. Aussi on se rend compte de la haine que les bonnes éprouventà l’encontre de Madame. La haine est le sentiment qui les garde en vie, il y' a une perversion du psychisme chez les Bonnes qui se sentent vivre et oublient leur basse condition en projetant leur haine sur Madame. Les rôles sont un peu confus. En effet, par moment Claire-Madame s’adresse à la bonne et à d’autres moments elle s’adresse à Solange et règle ses comptes tantôt à propos des lettresqu’elle a envoyé pour faire emprisonner Monsieur (l’amant de Madame), tantôt à propos d’un laitier.
Le jeu confus des identités permet à Claire de cracher sur une bonne-sœur qui est un miroir et qui lui renvoie son reflet. Cela évite donc de retourner sa haine contre elle-même dans une pulsion de violence (suicide par exemple).
Ici le meurtre est fantasmé. Mais on n'assiste pas à la scène du meurtrepuisque l'horloge sonne avant annonçant la venue de madame. On peut se demander si cela n'est pas une stratégie de Solange qui craint que sa sœur ne l'étrangla véritablement car dans le cérémonial, réalité et théâtre se confondent, elle dira d'ailleurs:"c'est moi que tu vises a travers madame".Le cérémonial consiste donc à opposer dans un dialogue violent Madame à la bonne, figure à l’identitéfloue puisque cela peut être aussi bien Claire que Solange.
Ce jeu permet aussi à Claire de cracher sur ce corps qui est sale «tout ce qui vient de la cuisine est crachat», elle évite à tout prix le contact épidermique avec sa sœur.
Il y’ a un dégout des sœurs pour elles mêmes.
Dans son rôle, Solange se libère de sa condition de bonne solitaire. Elle dépasse son statut social par le jeu et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Jjjjj
  • Jjjjj
  • jjjjj
  • jjjjj
  • jjjjj
  • jjjjj
  • Jjjjj
  • jjjjj

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !