Joachim du bellay

313 mots 2 pages
Joachim Du Bellay

Joachim du Bellay (château de la Turmelière, Maine-et-Loire, 1522 - Paris, 1560) est un poète français. Il fut le fondateur avec Ronsard du groupe de poètes de la Pléiade.
Joachim du Bellay naît vers 1522 à Liré, au château de la Turmelière. François Ier est alors roi de France ; c'est la Renaissance, des arts et de la culture en particulier. Issu d'une famille de noblesse ancienne, le jeune Joachim est orphelin très tôt.
En 1547, étudiant à l'université de Poitiers, il se lie d'amitié avec Ronsard. Ensemble, ils rejoignent Paris et le Collège Coqueret, où l'helléniste Jean Dorat leur fait découvrir les auteurs de l'Antiquité et ceux de la poésie italienne. Autour de lui se forme les auteurs de la Pléiade.
En 1549, du Bellay signe Défense et illustration de la langue française, inspiré des idées du groupe — défendre le français contre la domination du latin, cultiver les genres nouveaux, enrichir le vocabulaire, etc. L'Olive (1549) est le premier recueil en français de sonnets amoureux.
De 1553 à 1557, du Bellay devient secrétaire, à Rome, du cardinal Jean du Bellay, cousin de son père et célèbre diplomate. Le poète découvre la ville mythique de l'Antiquité, qui n'est plus que ruines, faste et débauche. Le dégoût et le regret s'emparent du poète, sentiments qui lui inspireront ses plus belles pages.
En 1557, il rentre en France et publie Les antiquités de Rome, les Divers Jeux Rustiques et Les Regrets (1558). Ces écrits sont reconnus en leur temps et valent à Joachim du Bellay de participer à la vie intellectuelle parisienne.
Mais malade, il s'éteint subitement, à sa table de travail, dans la nuit du 1er janvier 1560. Il est enterré dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, mais sa sépulture a été

en relation

  • Joachim Du Bellay
    267 mots | 2 pages
  • Joachim du bellay
    1867 mots | 8 pages
  • Joachim du bellay
    343 mots | 2 pages
  • Joachim du Bellay
    1044 mots | 5 pages
  • Joachim du bellay
    1852 mots | 8 pages
  • Joachim du bellay
    576 mots | 3 pages
  • Joachim du bellay
    323 mots | 2 pages
  • Joachim Du Bellay
    542 mots | 3 pages
  • Joachim du bellay
    705 mots | 3 pages
  • Joachim du bellay
    1063 mots | 5 pages