joseph

478 mots 2 pages
ené Magritte naît le 21 novembre 1898 à Lessines dans la province belge du Hainaut. Magritte s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles en 1916. Il peint tout d’abord selon les règles cubistes et futuristes mais se sent attiré plus intensément par un cercle littéraire travaillant dans l’esprit de Dada. Avec René Magritte comme personnage central, ce groupe constitue le noyau du surréalisme qui se développe en Belgique entre 1925 et 1930. Le jeune artiste gagne sa vie grâce à son activité de dessinateur dans une usine de papiers peints et il conçoit aussi des annonces pour les magasins de mode. La découverte du mouvement "Pittura Metafisica" (peinture métaphysique) l’incite à prendre un tournant artistique et à se détacher de ses premières œuvres.
Confronté à l’incompréhension du milieu artistique bruxellois face à ses débuts surréalistes, Magritte s’établit à Paris en 1927. Là, il a un rôle actif dans le cercle des surréalistes jusqu’en 1930, cercle dont André Breton et Paul Eluard font partie. Sa première exposition individuelle a lieu dans la galerie "Le Centaure" en 1927. C’est grâce à l’artiste et collègue André Breton que Magritte est confronté aux œuvres de Max Ernst, de Francis Picabia et de Marcel Duchamp. A cette époque, le style de l’artiste, réservé et particulier, mais néanmoins gracieux et mystérieux, commence à se manifester de manière définitive. Les personnes et les objets représentés de manière réaliste sont arrachés de leur milieu et de leur entourage habituels et opposés dans des constellations dont le contenu et l’optique nous surprennent.
Fatigué par l’atmosphère polémique des cercles artistiques parisiens, René Magritte retourne à Bruxelles en 1930. Les années suivantes, Magritte est présent dans toutes les expositions importantes de l’art surréaliste. L’artiste écrit quelques articles et de courts textes dans lesquels il expose sa conception sur les possibilités de l’art.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il commence une série

en relation

  • joseph
    825 mots | 4 pages
  • joseph
    269 mots | 2 pages
  • Joseph
    5533 mots | 23 pages
  • Joseph
    516 mots | 3 pages
  • Francois joseph
    2832 mots | 12 pages
  • Joseph kessel
    1077 mots | 5 pages
  • Joseph Schumpeter
    325 mots | 2 pages
  • Joseph mccarthy
    349 mots | 2 pages
  • Joseph paxton
    1456 mots | 6 pages
  • Gibert joseph
    948 mots | 4 pages