jugèiujk

397 mots 2 pages
HDA ÉTABLIR DES LIENS ENTRE DES ŒUVRES Mort en l’île
__________________________________________________________________________

HISTOIRE DES ARTS
Établir des liens entre les œuvres

D’après les biographies des deux peintres, quel point commun y a-t-il entre leurs techniques picturales ?

Les deux artistes utilisent des objets manufacturés pour réaliser certaines de leurs œuvres.

Décrire les deux œuvres (couleurs, composition, matériaux, etc.) : quelle image de la société de consommation chacune donne-t-elle ?

Le tableau Nature morte n° 30 de Tom Wesselmann représente un intérieur bourgeois, typique des années 1960, plus précisément une cuisine.
L’artiste a réalisé cette œuvre en mêlant différentes techniques : peinture, collage d’images découpées dans des magazines.
Cette nature morte est parfaitement organisée, y compris l’amoncellement étudié des produits de marques entassés sur la table. Les couleurs sont vives et acidulées comme souvent dans le pop art.
Cette œuvre présente une image assez positive de la société de consommation même si elle est à double-entente : ce petit paradis de la ménagère des années 1950 peut aussi apparaître comme une dénonciation de la surconsommation et du gaspillage.

Le tableau Petits déchets bourgeois d’Arman est une œuvre réalisée avec de véritables détritus. Arman a utilisé le contenu d’une poubelle qu’il a coulé dans du plexiglas.
Les déchets sont donc accumulés sans aucun ordre apparent.
Cette installation est volontairement provocatrice : elle dénonce les excès de la société de consommation.

Comparez les images de la société données par le texte de la nouvelle Mort dans l’île de Didier Daeninckx et par ces tableaux.

Le texte de Didier Daeninckx et les deux œuvres de Wessselmann et d’Arman dénoncent la société de consommation, notamment par le procédé de l’accumulation.

L’abri de

en relation