Jules vallès l'enfa

Pages: 2 (264 mots) Publié le: 2 février 2011
Le « je » confirme également cela : il s'agit du « je » autobiographique : l'auteur, le narrateur et le personnage principal. Il y un parallèleentre les deux questions : la « mère » est mise à égalité avec la « paysanne ». Le narrateur ne considère pas sa mère en tant que telle mais justementpar le « quel que soit », qui montre que la personne n'a pas d'importance, l'important c'est le souvenir lié, le moment de complicité avec l'enfant."L'Enfant" est un roman de Jules Vallès publié en feuilleton sous le titre de "Jacques Vingtras" et sous le pseudonyme de La Chaussade, en1878, dans "Le Siècle". Le sous-titre "L'Enfant" et le nom de Vallès apparaîtront dans la troisième édition en 1881. "L'Enfant" est le premier volet dela trilogie de Jacques Vingtras, composé également du Bachelier et de L'Insurgé. Le roman est autobiographique : « Ce que je veux faire, c'est unbouquin intime, à émotion naïve, de passion jeune [...] je m'en tiendrai aux souffrances d'un fils brutalisé par son père et blessé tout petit, dansle fond de son cœur. Mon histoire, mon Dieu, ou presque mon histoire. » Cette étude est basée sur un commentaire linéaire qui fera ressortir lesaspects suivants : le portrait de la mère, le portrait de la vieille et la relation triangulaire.

Chapitre 1 : Ma mèreLe narrateur n'a que cinq ans,ce qui n'empêche pas sa mère de le fouetter tous les matins. Il vit en ville avec son père et sa mère qui viennent tous deux de la campagne.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Jules vallès
  • Jules vallès
  • Jules vallès
  • Jules valles
  • Jules vallès
  • Jules vallès
  • Jules vallès
  • Jules valles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !