Julia

369 mots 2 pages
Cette guerre très couteuse plonge la France dans un grand déficit : les paysans touchés par les mauvaises récoltes contestent de + en+ le système féodal. Les ministres de Louis XVI qui s’occupent des finances TURGOT et CALONNE ont essayé de trouver une solution en remettant en cause certain privilèges mais sans succès.
Le roi décide donc de convoquer les états généraux ce qui donne lieu à la rédaction de cahier de doléances (pour chaque ordres) qui montrent la puissante envie de la réforme.
II. La Révolution = principes et bouleversements A) L’année 1789, une année fondatrice
Les députés des tiers-états se proclament Assemblée nationale constituante le 20 juin 1789 après le serment du jeu de paume. Ils sont soutenus par la population qui s’empare de la bastille (symbole de l’absolutisme) suivie durant l’été des révoltes paysannes « La Grande Peur ». Afin d’apaiser les tensions l’assemblée constituante décide d’abolir les privilèges la nuit du 4 aout 1789. Cette mesure est suivie par la déclaration des droits de l’homme et du citoyen le 26 août 1789. * S’en ai fini de l’ancien régime et de l’absolutisme mais pas de la monarchie.
La nouvelle organisation politique repose sur la souveraineté de la nation et la séparation des pouvoirs. En effet, la 1ère constitution de septembre 1791 met donc une monarchie constitutionnelle en place (le roi est toujours au pouvoir) dont l’assemblée est élue au suffrage censitaire. De nouvelles réformes voient le jour : * Administrative = création des départements * Fiscale = mise en place d’un cens (impôt) * Religieuse = avec la constitution civile du clergé qui nationalise (met en vente) les biens du clergé (ex : les églises ; objets religieux) et fait apparaitre deux catégories de prêtres : - les réfracteurs (refusent de prêter serment) et – les jureurs.
Mais le Roi n’accepte pas la disparition de l’ancien régime et s’enfuit le 20 juin 1791 puis il est arrêté, à Varennes. * Cet évènement est vu comme une

en relation

  • Julia
    1172 mots | 5 pages
  • Julia
    495 mots | 2 pages
  • Julia
    281 mots | 2 pages
  • Julia
    599 mots | 3 pages
  • Julia
    1509 mots | 7 pages
  • julia
    323 mots | 2 pages
  • Julia roberts
    539 mots | 3 pages
  • Julia roberts
    332 mots | 2 pages
  • julia loubaton
    3289 mots | 14 pages
  • Julia Kristeva
    4538 mots | 19 pages