julie

Pages: 8 (1872 mots) Publié le: 3 novembre 2014
Attribution de la citoyenneté. 

                                        A l'origine, la citoyenneté romaine (civis romanus) ne concernait que les Romains de Rome, et plus précisément les hommes libres inscrits dans les tribus de la ville et de son territoire limitrophe. Pour être citoyen, il fallait être né de deux parents romains, ou d'un parent romain et d'un non-citoyen d'origine"acceptable". Ensuite, le statut concerna également les enfants adoptés par les citoyens et les affranchis, bien qu'ils n'eurent droit qu'à une citoyenneté incomplète, à cause de leurs origines serviles, et ne pouvaient par exemple briguer de magistrature. Leurs fils, par contre, étaient citoyens à part entière.Affranchissement d'un esclave. (Source collège Ste Barbe ici)Auxiliaire de l'armée romaine. (Fortde Binchester)La citoyenneté pouvait également s'obtenir par naturalisation : ce cas de figure concernait exclusivement les hommes libres, qui pouvaient être naturalisés à titre personnel (concession viritane - viritim) - le plus souvent grâce aux liens de patronage. Le nouveau citoyen prenait alors le nom de famille du magistrat responsable de sa naturalisation et était inscrit dans sa tribu.Plus tard, sous l'Empire, seul l'empereur put accorder ainsi la citoyenneté à titre individuel, accordant son nom au naturalisé (Flavius sous les Flaviens, par exemple). Il en allait de même pour les soldats : à la fin de la République et sous l’Empire, les anciens auxiliaires de l'armée romaine pouvaient devenir citoyens romains à l'issue de leurs 24 ans de service. S'il s'agissait au départ d'unemanière de récompenser les actes de bravoure, la pratique devint systématique à partir du règne de Claude. Il faut dire que c'était un bon moyen d'attirer les provinciaux dans les rangs de l'armée romaine, à une époque où l'Empire devait renforcer ses troupes aux confins de son territoire, dans des contrées éloignées de l'Italie. Les pérégrins enfin (peregrini - étrangers libres) pouvaientbénéficier de la civitatis donatio.                                        Le droit de cité pouvait être perdu par abandon volontaire (civitatis rejectio), en adoptant la citoyenneté d'une cité indépendante (une colonie ou une cité fédérée, par exemple) ou par déchéance (deminutio capitis) pour les individus qui s'étaient soustraits au cens, au service militaire ou avaient violé certainsdroits.                                        Attribuée de manière individuelle, la citoyenneté romaine pouvait également être accordée à l'ensemble d'une cité, voire à toute une population, dans le but de s'assurer des alliés lors des conquêtes ou de récompenser les cités fidèles (à l'instar de Gadès, dont César fit une cité romaine en 49 avant J.C.). Mais Rome ne traitait pas tous les peuples conquis de la même manière etne leur accordait pas systématiquement le droit de cité : pragmatique, l'administration romaine n'a pas essayé d'imposer une uniformisation à tout l'Empire, et a au contraire mis en place différents statuts, différents "niveaux" de citoyenneté, à travers différents types de cités : cités de droit latin, municipes, colonies, cités pérégrines... J'aurai l'occasion de consacrer un article à ce sujet.Évolution de l'attribution de la citoyenneté.

                                        A l'origine, les Romains se montrèrent réfractaires à l'idée d'accorder largement la citoyenneté : ils ne voulaient pas intégrer dans leurs rangs des peuples jugés barbares ou décadents. De plus, les citoyens romains les plus pauvres ayant droit à des distributions de blé gratuites, certains craignaientd'en être privés, du fait de la trop grande généralisation de la pratique. Mais en 89 avant J.C., la citoyenneté s'étendit aux habitant de l'Italie au terme des guerres sociales : certaines villes italiennes alliées se révoltèrent, réclamant le droit de vote et la citoyenneté romaine. Vaincus par Sylla, les alliés obtinrent cependant le droit de cité. Il fallut toutefois attendre 49...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Julie
  • julie
  • julie
  • Julie
  • Julie
  • julie
  • Julie
  • Julie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !