julien

637 mots 3 pages
Rousseau considère qu'il faut partir des besoins réels et profonds de l'enfant et qu'on doit créer des situations dans lesquelles les apprentissages scolaires apparaissent comme des moyens propres à satisfaire ces besoins. Une véritable éducation fonctionnelle repose, en outre, sur la reconnaissance que « chaque âge, chaque état de la vie a sa perfection convenable ». Elle implique également la prise en considération des différences interindividuelles et des étapes de l'évolution psychologique de l'enfant. Rousseau se présente ainsi comme un psychologue novateur dont les intuitions et les recommandations inspireront les pionniers de l'éducation nouvelle. En matière de finalités, « il faut opter entre faire un homme et faire un citoyen, car on ne peut faire à la fois l'un et l'autre ». Cependant, après avoir opté pour l'homme dans l'Émile et pour le citoyen dans les Considérations sur le gouvernement de Pologne, Rousseau s'efforce, dans le Contrat social, de concilier les besoins de l’individu privé et les exigences de la vie publique. Dans le domaine des méthodes, l'opposition entre l'autorité et le laisser-faire trouve une issue dans l'éducation négative qui repose sur la soumission à l'égard des choses et non des hommes. De même, l'opposition entre l'austérité et l'éducation dans la joie est dépassée par le développement du sens du présent, impliquant à la fois la libération de l'élan spontané et l'expérience de la nécessité. De ce point de vue, l’instruction n’est pas une nécessité, n’oublions pas l’adage : « mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine ». Toute la pensée de Rousseau s’oppose à une éducation qui ne serait qu’une instruction, qui ne consisterait qu’en une accumulation de connaissance et qui n’aurait pas pris le temps de forger un individu en entier, un citoyen, un mari, un ami etc.
Synthèse On peut envisager l'homme comme un être issu de la nature et ayant au départ une nature primitive. En quoi l'éducation est-elle ici une

en relation

  • Julien
    1752 mots | 8 pages
  • julien
    2060 mots | 9 pages
  • Julien
    1913 mots | 8 pages
  • Julien
    1506 mots | 7 pages
  • Julien
    755 mots | 4 pages
  • Julien
    3642 mots | 15 pages
  • Julien
    1206 mots | 5 pages
  • julien
    3769 mots | 16 pages
  • Julien
    12792 mots | 52 pages
  • Julien
    1592 mots | 7 pages