Justice & droit

2979 mots 12 pages
Sujet : Suffit-il pour être juste, d’obéir aux lois de son pays ?

Introduction

« Obéir aux lois et aux coutumes de son pays» est la première maxime de la morale provisoire de Descartes, laquelle recommande le conformisme comme respect des pratiques collectives et des règles établies. Selon cette morale, la meilleure conduite à adopter, c’est-à-dire, la conduite la plus juste, consiste à se conformer aux lois positives parce qu’elles ont pour fonction la réglementation des relations entre les individus et pour fin, le maintien de l’ordre et de la paix sociale. Etre juste selon cette perspective, c’est être dans le légal tout comme l’a été Socrate, en acceptant sa condamnation à mort.

Or, le sort qui a été réservé à Socrate nous montre que ce qui est légal, n’est pas toujours légitime. En ce sens, que les lois de la Cité ne correspondent pas toujours à l’idéal de justice. Ainsi, de toute évidence, on ne peut pas considérer comme justes, des lois qui portent atteinte à la dignité humaine, comme les lois de l’apartheid. En outre, être juste c’est obéir aux lois positives uniquement par peur du châtiment, cela signifie que ça n’est pas par moralité que l’on est juste, mais par contrainte et par impuissance de commettre l’injustice (en tout impunité, on ne peut pas).

Dès lors, nous sommes en présence du problème suivant : d’un côté il n’y peut y avoir de justice sans l’institution du droit, ce qui signifie que l’obéissance aux lois de la Cité est nécessaire pour être juste et d’un autre, la conformité à la loi extérieure ne suffit pas pour être juste, si on n’en voit pas le bien fondé. Il nous restera à déterminer le critère de légitimité sur lequel doit se fonder la loi. Cela sous-entend qu’il y a un décalage entre la justice institutionnelle et la justice de valeur morale. L’enjeu sera donc moral.

I. Conception conventionnelle de la justice

a. Il n’y a pas de justice dans l’état de nature

Quelles sont les implications de

en relation

  • Justice et droit
    1048 mots | 5 pages
  • Droit et justice
    3057 mots | 13 pages
  • Droit et justice
    839 mots | 4 pages
  • La justice et le droit
    794 mots | 4 pages
  • Droit et justice
    3965 mots | 16 pages
  • Droit et justice
    312 mots | 2 pages
  • Droit et justice
    2762 mots | 12 pages
  • Le droit et la justice
    2552 mots | 11 pages
  • Le droit et la justice
    1175 mots | 5 pages
  • Justice et droit
    8072 mots | 33 pages