Kafka

320 mots 2 pages
La Métamorphose, Franz kafka Les personnages ne s'étonnent pas de l'état de Grégoire. Il le dégoûte mais ils. C’est par le fait que ces personnages trouvent presque normale la situation que le fantastique n'est plus d'actualité. On introduit un élément surnaturel dans le quotidien et on le vit comme quelque chose de naturel. Franz Kafka est né à Prague en. Sa famille étaient des juifs il a donc souffert de déportation. Ses deux frères sont morts en bas âges alors que ses trois sœurs ont été dépotées lors de la seconde guerre mondiale et y moururent. F Kafka a donc eu une enfance solitaire. Sa langue maternelle était l’allemand même s’il vivait à Prague. Il avait des relations difficiles avec son père et s’inspire souvent de sa situation familiale difficile afin d’écrire ses livres. Il s’identifia surtout à la famille de sa mère, même s’il n’était pas très près d’elle. Kafka n’était pas un juif pratiquant. Ses relations avec les femmes étaient difficiles. Il divorce chaque fois qu’il se marrie ou il disparaîtavant le mariage. Son meilleur ami est Max Brode qui sera le responsable de publier ses œuvres après sa mort. En 1917, il est atteint de tuberculose ce qui lui causa plusieurs effets secondaires et l’amenant à changer et développer des dépressions cliniques et des phobies sociales. Il en est mort en 1924 à l’âge de 40 ans. Son style provient du réalisme de Flaubert dont l’écriture est parmi ses favorites. Il a été en quelque sorte le précurseur du surréalisme. Pour conclure, plusieurs traits dans l’écriture de Kafka se rapporte à l’existentialisme par le manque d’espoir des personnages et de leur absurdité ainsi que par le fait qu’il démontre que l’homme est libre d’agir, mais qu’il est responsable de ses

en relation

  • Kafka
    394 mots | 2 pages
  • Kafka
    4836 mots | 20 pages
  • kafka
    300 mots | 2 pages
  • Kafka
    651 mots | 3 pages
  • Kafka
    278 mots | 2 pages
  • Kafka
    3947 mots | 16 pages
  • Kafka
    740 mots | 3 pages
  • Kafka
    1467 mots | 6 pages
  • Kafka
    1572 mots | 7 pages
  • Kafka
    2737 mots | 11 pages