kant, méthaphysique des moeurs

123307 mots 494 pages
U n iv er s it é d u Q u éb ec à M o n t ré a l

_____________________________________________________________________________________________

Lis ons K ant

K
A n a l y s e s , co m m e n t a i r e s , pa r a p h r a s e s , r é s u m é s et t a b l e a u x p o u r ai d e r à l i r e l a C r i t i q u e d e l a r a is o n p u re e t la C r i t i q u e d e l a f a c u lt é d e j u g er

par

N o r m a nd L a c ha r i t é

p r o f es s eu r a u d ép ar te m e n t d e p h il o s o p h ie

_____________________________________________________________________________________________

M o n t ré a l, m a i 1 9 9 7

À Pierre Poirier, philosophe, porteur de l’esprit de la Critique et d’autres Lumières…

© 1997 Normand Lacharité

Dépôt légal: 2 e trimestre 1997.
Ouvrage reproduit et relié par les Services de reprographie de l’Université du Québec à Montréal.

Avant-propos

À trois reprises, j’ai donné le cours Phi-4013 Kant — c’est un cours régulier de 45 h, donné en une session — à des étudiants du baccalauréat en philosophie de l’Université du Québec à Montréal. Le présent ouvrage reproduit les notes progressivement élaborées au cours de cet enseignement, ainsi que des développements nouveaux introduits dans le thème ‹#11. Le criticisme: une reconstruction d’après la Critique de la faculté de juger› et rédigés au printemps de 1997.
J’ai chaque fois conçu cet enseignement comme l’occasion de confronter les étudiants au texte même de
Kant, en traduction française. Aussi ai-je voulu limiter mon intervention à une présentation des thèses qui ne soit guère plus qu’un présentation des textes. Mon effort a été centré sur l’étude de texte et j’ai tenté de varier les techniques qui permettent l’identification et la présentation des contenus textuels. Le caractère particulier de ces objectifs explique, d’une part, que mon lecteur ne trouvera presque rien ici de mes réflexions personnelles (même à propos de Kant) et trouvera au

en relation

  • Y a-t-il une servitude volontaire ?
    29087 mots | 117 pages
  • Civilisation et culture littéraire
    21314 mots | 86 pages