Kantor

Pages: 9 (2164 mots) Publié le: 7 janvier 2011
le statut du metteur en scène au 20eme siècle:

Aujourd'hui, la mise en scène a un statut d’art à part entière. Mais On assiste au XXème siècle à un profond remaniement du statut de la mise en scène. 
Si l’on se réfère à l’histoire des oeuvres et de leur représentation, la mise en scène n’a été dans le passé qu’un art subordonné. L’émancipation de la mise en scène doit être resituée enrappelant les grandes avant-gardes du théâtre. Meyerhold a visé un art synthétique avec des moments purement visuels et une musique au service de la mise en scène. Sa bio-mécanique met l’accent sur le corps de l’acteur. Les conceptions d’Antonin Artaud dans Le Théâtre et son double récusent les formes du théâtre occidental. Ce dernier est malade parce que le corps et l’esprit ont été scindés. Il s’agit deretrouver le corps et d’en finir avec les chefs-d'oeuvre et la suprématie du texte. Celui-ci doit être éliminé. Le décor ne doit plus représenter le réel mais être un acteur. De même la musique, le costume. Il faut en finir avec la rampe. Le théâtre doit devenir une poésie pour les sens, un langage physique, plastique et concret dont le metteur en scène devient le démiurge. 
 Les arts plastiquesrevalorisent le corps parallèlement dans les années 60, et certains artistes comme Yves Klein dans ses Anthropomorphies font de leur propre corps le matériau de leur art. 
 Les créateurs de théâtre passés par les arts plastiques radicalisent cette expérience à la fin des années 60. Bob Wilson aux U.S.A. crée des spectacles sans un mot ou avec un langage figé, stéréotypé, sans personnages tels queLe Regard du sourd ou L’Opéra. Il compose des tableaux vivants, des images féeriques qui consacrent l’art de la lumière comme un art à part entière. Exemple de picturalisation extrême de l’art théâtral. 
 T. Kantor se situe dans cette mouvance : il eut une carrière de plasticien et cette activité l’a accompagné sans cesse.
biographie:
Né à Wielopole en 1915 en Pologne, son art appartient à l’artd’Europe centrale : Cracovie, Prague, Vienne et en portera toujours la marque. 
Ses racines familiales l’ont situé au coeur du cyclone avec un père juif converti, une mère catholique et un oncle curé. Élevé dans le presbytère de son oncle dans Wielopole à forte concentration juive. Cette tension entre deux cultures conflictuelles a fortement imprégné son oeuvre (parler de culture plutôt que dereligion). A la fin des années 30, T. K. est un étudiant des Beaux-Arts intéressé par le théâtre, en particulier par l’oeuvre de Maetelick, poète symboliste belge. 
 Lors de la 2ème guerre mondiale, la Pologne subit durement le nazisme et Cracovie devient un protectorat nazi particulièrement féroce. Kantor qui est intéressé par la modernité constate que le nazisme est l’ennemi de la modernité qu ’ilconsidère comme «un art dégénéré» ; Kantor crée un théâtre clandestin, indépendant du pouvoir et joue dans les appartements des «actions scéniques». Son Opus 1 est Le Retour d’Ulysse. Les objets y jouent un rôle aussi important que celui des acteurs. A la suite de Duchamp et de «l’arte povera», T. K. s’intéresse aux ready-made, «à la réalité du rang le plus bas», aux déchets auxquels on peutdonner une vocation artistique gratuite qui échappe à la fonctionnalité. La mort devient un des traits de l’esthétique de T.K. 
 Après la guerre, il centre son activité sur les arts plastiques et se montre très à l’écoute de ce qui se passe à l’étranger. Il refusera toujours le nationalisme bien qu’il soit très attaché à ses racines dont il fera le sujet de son art. A Paris, il découvre lesurréalisme, l’art informel, Pollock et l’art abstrait américain. Il réagira contre le réalisme socialiste imposé par l’Etat qui attaque «le formalisme» au profit d’un art de propagande (Meyerhold, victime de cette accusation de formalisme ou recherche formelle artistique : la tragédie de Meyerhold hantera T.K. et son théâtre). Par rapport au pouvoir, il se positionne dans une semi-clandestinité qui lui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tadeusz kantor

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !