karl

995 mots 4 pages
Le problème, tout de même, c’est ce spectre inquiétant sinon satanique que campe Lagerfeld dans les phares d’une voiture qu’on devine à la métonymie d’un éclairage sur cette route nocturne au bas de la photo. Les intericonicités les plus macabres se bousculent selon les références de chacun. Gants de cuir noirs d’où semble dépasser l’ongle des pouces, veste noire, nœud pap noir et lunettes noires, l’uniforme est tout droit tiré d’un film d’horreur ou peu s’en faut : on peut y reconnaître à sa guise Nosferatu, Dr Mabuse, Dracula, Hannibal Lecter et autres vampires, ou même un croquemort. Quel inconscient oserait s’arrêter pour lui porter secours ? Était-ce bien la référence appropriée pour vanter les mérites d’un matériel protecteur de la vie ? Ces allégories répulsives de la mort sont-elles les plus aptes à stimuler le goût de la préservation de la vie par des gestes simples ? Est-ce de l’humour noir ?
On voit bien les procédés, « cousus de fil blanc », qui sont mis en œuvre. Pour capter l’attention, sur un sujet aussi peu attrayant, rien ne vaut une star et l’autorité qu’elle usurpe. La star est recherchée en général pour le réflexe d’attirance qu’elle déclenche, voire le réflexe d’identification qu’elle suscite : pour ses fans en état de réceptivité maximale, son comportement est un modèle qu’ils s’empressent d’imiter. Lagerfeld répond-il à ce type de star ? En général, la star associe un leurre d’appel sexuel dont on a peine, sauf erreur, à créditer ce couturier en vogue.

Un paradoxe hardi

Enfiler un gilet de signalisation à une figure de la haute couture ? Sans doute est-ce justement pour rendre le paradoxe encore plus frappant qu’on est allé chercher Lagerfeld, réputé pour ses tenues collet monté. Sa photo en plan américain est, en effet, fidèle à l’image de momie que ce mondain promène partout : selon son habitude, son haut col de chemise empesé lui tient le cou . Le large nœud papillon . Les lunettes noires sont quant à elles l’indice de la

en relation

  • Les ames grises
    557 mots | 3 pages
  • Pascal
    612 mots | 3 pages
  • Fiche HDA n 5
    340 mots | 2 pages
  • Rédiger un incipit - oedipe
    634 mots | 3 pages
  • Defilement et decadence.
    466 mots | 2 pages
  • Rue de prague
    1245 mots | 5 pages
  • Arts plastiques
    1090 mots | 5 pages
  • Texte
    503 mots | 3 pages
  • Le Baiser de l'hotel de ville
    650 mots | 3 pages
  • Rapport
    3131 mots | 13 pages