Kevora

2600 mots 11 pages
Plan : I. Introduction et définition

II. Causes

III. Avantages

IV. Inconvénients

V. Importance du recensement

VI. Conclusion

I. Introduction
Le recensement (du latin recensere, « passer en revue ») est une opération statistique de dénombrement d'une population. Si des recensements démographiques ont existé depuis l'Antiquité (Chine, Égypte, Rome), ils n'ont véritablement été mis en œuvre de façon systématique qu'à partir de l'Âge classique et plus encore de l'avènement de l'État-nation. Ils servaient divers objectifs, dont notamment la répartition de l'impôt, la connaissance du nombre et des richesses de la population et donc du souverain et la conscription.
Aujourd'hui, les recensements sont surtout des outils d'aide à la prévision économique. Outre le nombre d'habitants, ils indiquent presque toujours leur âge, leur profession, leurs conditions de logement, leurs déplacements domicile-travail ou domicile-études, leurs modes de transport et, ce qui apparaît aujourd'hui comme une évidence mais ne l'était pas naguère, leur nom et prénom. D'autres données personnelles sont parfois récoltées, comme la religion, la langue, ou, comme c'est le cas aux États-Unis, la « race » . Les recensements de la population ont joué un rôle primordial dans le développement des techniques socio-économiques modernes. Ils ont fourni de vastes ensembles de données complexes contenant de grandes quantités d’informations sur la population des pays. Ces données ont été largement utilisées comme « réalités de terrain » dans de nombreux aspects de l’orientation politique et de la recherche socio -économique. Toutefois, il est peu probable qu’on ait pleinement exploité tout le potentiel des recensements de population. L’importance de leur couverture et leur exhaustivité, qui constituent leur principal atout, font que les ensembles de données sont volumineux et complexes à manipuler, et qu’il est par conséquent difficile d’en tirer pleinement

en relation