Kkewk

Pages: 4 (842 mots) Publié le: 3 mai 2012
Charles Baudelaire (1821-1867)
Les Fleurs du Mal 1857

Chant d'automne

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomberavec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours. 4

Tout l'hiver va rentrer dans mon être: colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur etforcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé. 8

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe
L'échafaud qu'onbâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd. 12

II me semble, bercé par ce chocmonotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui? - C'était hier l'été; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ. 16Lisez le poème, cherchez le sens des mots inconnus et répondez aux questions suivantes.
Strophe 1
1.Relevez les indices personnels d’énonciation. Qui désignent-ils ? jaune
2.Quelle sensation est àl’origine du poème ?
Strophe 2
1.De quel hiver parle Baudelaire ? Quelles en sont les manifestations ?
Strophe 3
1.Relevez les termes qui composent le champ lexical du son. Quelles sont lesconsonnes dominantes ? vert
2.Expliquez la comparaison des vers 11 et 12.
Strophe 4
1.Quelles expressions créent une impression de mystère ? souligne’
2.Que pensez-vous de l’emploi de « bercé » ?Ensemble du poème
Après avoir relu le § consacré au symbolisme dans votre manuel, vous expliquerez pourquoi on peut parler ici de poème symboliste.

J’espère que cette fois vous ne serez pas muets !Rồi chúng ta lao đầu vào tối tăm lạnh lẽo:
Vĩnh biệt ánh sáng sống động những ngày hè quá ngắn!
Tôi đã nghe rơi rồi những va đập tang tóc
Tiếng gỗ buông rền trên hè đường mọi lối.

Tất cả mùa...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !