kkuli g

408 mots 2 pages
jkdshlijfdmzùelkdjcb n,dwnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn- nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn- nnnnnnnnnnnVILLERMEeszones humides
, ces espaces de transition entre la terre et l’eau, ont des fonctions complexes en termes de services environnementaux. En effet, ces zones permettent une épuration des eaux, le maintien d’une riche biodiversité végétale et animale, la protection contre les risques d’inondation, de sécheresse, d’érosion des sols, de stockage du carbone.
Les zones humides ont subi le développement agricole, industriel et urbain au vingtième siècle, ce qui a entraîné l’altération ou la destruction de près de la moitié d’entre elles. Cependant, depuis une trentaine d’années, les personnes, les collectivités et les États ont pris conscience de l’importance de ce patrimoine naturel.
Ainsi, un effort international a été lancé depuis 1971, et la signature de la convention internationale de Ramsar, pour i, un effort international a été lancé depuis 1971, et la signature de la convention internationale de Ramsar, pour protéger les zones humides.
Par ailleurs, de nombreuses initiatives se multiplient dans le monde à la fois pour les préserver, mais aussi pour combiner leur protection avec l’évolution économique et industrielle.
Cependant, il reste un certain nombre de grandes zones humides qui risquent de subir les effets du développement économique et urbain dans un certain nombre de pays qui ont besoin d’étendre leurs capacités agricoles.
Le croisement entre des objectifs qui peuvent paraître contradictoires, comme lapréservationdecesmilieuxnaturelsfragilesetceuxpropresaudéveloppement économique, fait l’objet de nombreux travaux dans le cadre de projets de développement durable. En effet, l’objectif est de réussir la mise en œuvre de conditions de vie économiques et sociales conformes aux vœux des habitants et des États, avec la protection de ces écosystèmes.
Les zones humides :

en relation