Kugkh

847 mots 4 pages
Antoine Grenier Ouimet
Exercice sur Chomsky

Chomsky prétend que la démocratie occidentale actuelle est assimilable au totalitarisme au chapitre de la liberté. Mais de qu’elle façon arrive-t-il à faire ces liens et affirmations? Tout d’abord, il faut savoir connaitre ce qu’est un état totalitaire pour pouvoir comprendre la comparaison que formule Chomsky. Un état totalitaire se définis comme suit : Pays dont la liberté d’expression est supprimée, qui possède un seul chef, où la propagande est pratiquée massivement et où la police agit selon la volonté du dirigeant. Mais comment se fait-il que la démocratie, qui est supposée promouvoir la liberté et l’égalité, puisse être semblable à un mouvement où toute liberté d’opinion et d’expression est supprimée? En quelque sorte, c’est que la population est considérée comme trop ignorante et quelle ne peut se diriger elle même et que cela serait d’ailleurs néfaste pour elle, elle se causerait du tord. C’est pour son bien que cette masse (la majorité de la population excluant l’élite) est donc dirigée par une élite puissante. C’est donc pour son bien, que les médias (le relais de l’information de l’élite à la masse ignorante) suivent en quelque sorte les idéologies de l’élite dominante pour que la masse ignorante puisse rester calme et ne pas causer de tord. La population croit donc être informée, mais elle est informée de ce que l’élite veut bien lui laisser savoir. Le consentement de la masse ignorante est donc fabriqué (et ce consentement est nécessaire à l’élite pour pouvoir dirigé cette masse ignorante qui a une force incroyable mais qui doit rester calme pour le bien de la société). Le consentement fabriqué est donc une technique visant l’atteinte de ce but; l’acceptation aveugle des gens ordinaire aux désirs de l’élite. L’endoctrinement et la propagande via les médias ou les autres agents sociaux est donc essentiel au bon fonctionnement de la démocratie. Par exemple, si un chef veut partir en guerre et que son

en relation

  • Tth uigkjgyifg
    757 mots | 4 pages