Légitimité constitutionnelle et gouvernement révolutionnaire

349 mots 2 pages
Légitimité constitutionnelle et Gouvernement révolutionnaire

Introduction :

« Ce qui constitue la république , c'est la destruction totale de tout ce qui lui est opposé » selon Saint-Juste.
Ce Montagnard qui a aussi dit que Gouvernement révolutionnaire continuerait « jusqu'à la paix » partage ici la philosophie qui animera le Gouvernement révolutionnaire pendant tout son règne.
En effet , alors que la Ière république est proclamée le 22 septembre 1792 après l abolition de la Monarchie le 21 septembre de la même année , se pose très vite la question du Gouvernement à mettre en place.
Ainsi , après de nombreuses négociations entre Girondins et Montagnards , ce sont finalement les Montagnards qui, par un coup de force,arrêtent vingt-sept Girondins et deux ministres jugés trop conservateurs le 2 juin 1793 ,s'accaparent le pouvoir. Ceux-ci rédigent une Constitution pour le 24 juin 1793 mais ne l'appliqueront pas en attendant que la France en ait « finit avec ses périls intérieurs et extérieurs ».
En attendant , c'est le Gouvernement révolutionnaire qui conduit le pays à travers sa Ière République.
Mais comment le Gouvernement révolutionnaire a-t-il poussé l'idée républicaine jusqu'à ses limites ?
Le Gouvernement révolutionnaire fait passer la France d'un régime républicain à celui d'une dictature (I) pour laquelle il instrumentalise le pouvoir (II).

Problématique : Comment le Gouvernement révolutionnaire a-t-il poussé l'idée républicaine jusqu'à ses limites ?

I- le Gouvernement révolutionnaire , ou le passage d'une République à une dictature

A) La mise en place d'un Gouvernement à caractère légal prise de pouvoir légitime ( élections, Suffrage universel direct masculin ) instauration progressive d'un véritable régime de la Terreur B) La mise en place d'une dictature à caractère légitime la patrie en danger dictature forte

II- Le Gouvernement révolutionnaire , ou l'instrumentalisation du pouvoir au profit d'une

en relation

  • Rapport à la convention, au nom du comité de salut public, sur les principes du gouvernement révolutionnaire, robespierre, 25 décembre 1793 (5 nivôse an ii)
    2967 mots | 12 pages
  • La légitimité électorale et la légitimité révolutionnaire
    6783 mots | 28 pages
  • Légalité et légitimité
    1336 mots | 6 pages
  • Les principes politiques révolutionnaires ont-ils survécu à la révolution ?(1799-1830)
    4103 mots | 17 pages
  • Commentaire de texte, extrait de principes républicains de droit constitutionnel d'henry fabre : gouvernement de droit
    1243 mots | 5 pages
  • Du consulat à l'empire : ni bonnet rouge, ni talon rouge, je suis national
    2491 mots | 10 pages
  • Grandes traditions constitutionnel en France
    3131 mots | 13 pages
  • Histoire des institutions avant
    33353 mots | 134 pages
  • Cours droit Constitutionnel L1
    2768 mots | 12 pages
  • Histoire des constitutions 1789-1799
    3518 mots | 15 pages