L_art philo

3084 mots 13 pages
l’art
Art : technique : soubassement de toute activité, omniprésente
Art : esthétique : anesthéis signifie qui est relatif aux sens (anesthésie)  endormissement des sens, composante sensible
Introduction
L’art c’est une culture. Quelle importance donner à une telle culture ? Etant donné que d’autres formes culturelles existent : sciences, religion, philosophe etc. L’importance que les cultures ont accordée à l’art n’a pas été la même. Elles ont pu avoir une conception différente de la fonction que devrait assurer l’art. On pourrait supposer que l’art doit transmettre un message. Mais dans ce cas, l’art rentre en concurrence avec d’autres discours (sciences, philosophie, religion …). Cela dit, l’art ne communique peut être pas son message de la même manière, d’une manière non conceptuelle et cela n’est peut être pas sans importance. De plus, l’art peut peut-être communiquer des choses dont lui seul est capable de communiquer. Il se peut que l’art n’est pas d’informations à transmettre et cela donne le culte du beau ne signifiant rien.
I - Le problème de la hiérarchie des arts
Sens
Art correspondant
Nature du plaisir
Bon ou beau
Arts ?
Gout
Gastronomie
Absence de mise à distance : sensation
Bon, agréable
Arts d’agréments arts mineurs, du corps
Odorat
Parfumerie

Toucher
Sculpture
Les deux
Les deux
Les deux
Vue
Peinture
Arts de la mise à distance : sentiment, perception
Beau
Beaux-arts, arts majeurs, esprit
Ouïe
Musique

Nature du sentiment esthétique ? On se heurte à la pluralité des œuvres d’art. Comment croire qu’il faudrait les ressentir de la même manière ? Elles sont extrêmement diverses. Il est délicat de dire qu’elles devraient provoquer un sentiment de même type. Même au sein d’un art, la nature de ce qu’on ressent peut être extrêmement variable. De plus, en matière d’art, il existe des styles différents qui se succèdent à d’autres ? Le style est une manière de s’y prendre. Le style est très marqué culturellement. C’est pourquoi les œuvres

en relation