La beauté convulsive des surréalistes

3083 mots 13 pages
Exposé de littérature - Terminale Littéraire

Comment la beauté, selon la définition des surréalistes donnée dans Nadja, peut-elle être « CONVULSIVE » ?

I.Des concepts traditionnels rejetés.
a.L’éternité de la beauté
b.L’utilité de la beauté
c.La recherche consciente de la beauté.

II.Une évolution perpétuelle et nécessaire.
a.Une transformation constante
b.Un « nœud de désirs »
c.Une beauté liée à la vie

Une beauté « bouleversante »
a.La beauté des émotions
b.La beauté de l’inattendu
c.La beauté est dans l’action et la réaction

Introduction

La beauté est un concept essentiel chez les surréalistes. Mais ces derniers ont énormément retravaillé le sens qu’ils voulaient lui donner. Dans un mouvement nouveau où le mot d’ordre était « Révolution », la notion de beauté se devait d’être pour eux représentative de tout ce qu’ils recherchaient dans l’être humain. Les surréalistes ont longtemps cherché la beauté sans vraiment parvenir à se satisfaire des réponses apportées. Après avoir posé les prémices d’une réponse unique dans Les Vases communicants, André Breton, chef de file du mouvement, définit noir sur blanc dans son livre Nadja, la beauté surréaliste et termine ainsi l’ouvrage en question. « La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas. » clame-t-il. Il apportera des précisions sur cette idée dans l’Amour Fou.
« La beauté sera CONVULSIVE … » Mais comment la beauté, sujet abstrait par excellence, peut-elle être convulsive ?

Des concepts traditionnels rejetés.
L’éternité de la beauté.

La beauté n’est pas « enfermée dans son rêve de pierre » (cf p. 189)
Si Platon définissait la beauté comme « figée », Breton rejette cet archétype.
L’écrivain renie la beauté spectacle, la beauté qui ne se transforme pas et qui ne nous transforme pas.
La beauté ne peut être formelle, c’est-à-dire « perdue pour l’Homme dans l’ombre de ces Odalisques, au fond de ces tragédies qui ne prétendent cerner qu’un seul jour » (cf. p. 189).
Pour Breton, il

en relation

  • aide a la disertation nadja
    979 mots | 4 pages
  • Nadja, a. breton
    628 mots | 3 pages
  • La litterature surrealiste
    2583 mots | 11 pages
  • Le surréalisme
    3149 mots | 13 pages
  • André breton
    643 mots | 3 pages
  • Pablo picasso
    445 mots | 2 pages
  • André breton.
    980 mots | 4 pages
  • Surréalisme
    3681 mots | 15 pages
  • Man ray « cinéaste »
    866 mots | 4 pages
  • André Breton, Nadja
    1516 mots | 7 pages