La bestialité de l’homme

Pages: 2 (271 mots) Publié le: 10 février 2011
En Jacques Lantier se tapit un instinct de mort dont l’origine vient surement de la tare qu’il a hérité de sa mère, Gervaise qui avait elle unfort penchant pour l’alcool (l’Assommoir) .Tout se passe en lui comme si ce mal surgissait dans les moments de ses crises, elles poussent JacquesLantier à tuer contre sa volonté les femmes qui lui cèdent .Lors de celles-ci ce n’est plus lui qui agit mais son autre moitié, la mauvaisemoitié. Il développe une sorte de schizophrénie , une partie de lui-même violente et maléfique se cache dans un recoin de son esprit et ressurgit,elle lui fait perdre le contrôle de ses gestes ,comme si c’est ses mains lui avait été léguées par un ancêtre des temps ou l’homme était d’uneviolence animal .On peux comparer Lantier a une bête en rut qui se jetterait sur sa proie comme par appétit .Il connait bien les symptômes quipréviennent ses crise « Des morsures de feu, derrière, lui trouaient la tête , gagnaient ses bras, ses jambes, le chassaient de son propre corps, sous legalop de l’autre, la bête obéissante »(p.416).Mais il n’est pas seulement le prédateur ,il est aussi la bête traquée qui ne peut que fuir « Ilgalopa au travers de la campagne noire, comme si la nature déchainée des épouvantes l’avait poursuivi de ses abois »(p.89).Dans ses crises, lavisage de Lantier change et porte les traits de cette « sauvagerie qui le ramenait avec les loups mangeurs de femmes, au fond des bois »(p.85).
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'homme
  • De l'homme
  • l'homme
  • De l'homme
  • de l'homme
  • L'homme
  • L'homme
  • L'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !