La bete humaine

656 mots 3 pages
Hala AbdelDayem 2nde

Commentaire composé sur le texte de la Bête Humaine

Le texte est un extrait de la Bête Humaine, roman écrit par Emile Zola, un écrivain et journaliste Français et le chef de file du naturalisme. Il a été publié en 1890. Ce roman appartient au cycle des Rougon-Macquart, Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire, il en est le XVIIème tome. Le roman raconte l'histoire de Jacques Lantier, un mécanicien sur la ligne de train Le Havre-Paris.
Cet extrait se situe à la fin du roman, au dernier chapitre et raconte quand Pecqueux attaque Jacques dans le train qui s'est lancé à grande vitesse. Le train roule, sans chauffeur, du Havre à Paris, emmenant des soldats ivrognes. Nous allons étudier deux aspects dans cette scène: l'aspect réaliste et naturaliste et la dimension épique que prend la fin. Zola se limite-t-il au naturalisme ou dérive-t-il de sa propre invention?

Tout d'abord, nous allons étudier la perspective réaliste et naturaliste de cet extrtait.
Nous avons des endroits précis et réels dans le texte comme à la ligne 23: "Maromme" et à la ligne 29: "A Rouen". Ces endroits qui existent et que tout lecteur connaît, permettent de l'ancrer dans le récit. De plus, la ligne du Havre-Paris se trouve sous la maison de Zola, il est donc familiarisé avec cette ligne où toutes les actions du roman prennent place.
De plus, nous avons à la première ligne: "d'un dernier élan" qui annonce la suite et le dénouement du roman, un dénouement prévu depuis le début du récit. Cette fin est d'un caractère réaliste, oú la forme naturaliste règne d'une façon subtile et renforce son style remarquable ou les évènements se déroulent vivement.
Le style naturaliste se montre clairement en plusieurs aspects: l'usage des termes scientifiques comme à la ligne 6: "la réaction de la vitesse" qui fait référence à la physique; et s'étend plus a une explication des matières qui ont été mises dans le réservoire de la machine. Enfin, nous avons

en relation

  • La bête humaine
    954 mots | 4 pages
  • La bete humaine
    1047 mots | 5 pages
  • La bête humaine
    859 mots | 4 pages
  • La Bête humaine
    947 mots | 4 pages
  • La bete humaine
    269 mots | 2 pages
  • La bete humaine
    1822 mots | 8 pages
  • Le bete humaine
    1163 mots | 5 pages
  • La bête humaine
    592 mots | 3 pages
  • La bête humaine
    797 mots | 4 pages
  • La bête humaine
    457 mots | 2 pages