La bonne alimentation pour les genisse

389 mots 2 pages
La bonne alimentation pour élever des génisses

Pendant la période lactée, le veau est encore en monogastrique, donc il se nourrit principalement de lait et de fourrage. On peut lui mettre un peu de grains entiers de maïs car ceux-ci passent directement dans la caillète des veaux mais si on leur donne trop de liquide ça peut leur donner des ballonnements, donc des diarrhées. A partir de leur sevrage vers l’âge de 8 à 10 semaines, cela ne sert plus à rien car ils deviennent des ruminants donc vont avoir du mal à bien les digérer. On sait que le veau est sevré quand il mange 2kg de grains en plus du lait par jour car son rumen s’est élargi et si on lui rajoute des concentrés, ses papilles se forment plus vite donc pourront mieux digérer tous les aliments solides. À partir de ce moment, les veaux n’ont plus besoin de boire du lait. Un veau de 6 mois peut prendre de 900 à 1000g par jour, et son organe digestif commence à bien se former. Il peut être intéressant de mettre les veaux au pâturage pour maîtriser leur croissance et favoriser leur développement, mais si la pâture est pauvre, il faut mettre des compléments pour éviter des retards de croissance. Pour qu’il grossisse facilement il faut favoriser les fourrages appétant car s’il y a un retard de croissance on ne peut pas le rattraper et cela coute très cher et l’on remarquera plus tard dans sa carrière des séquelles. On peut connaître approximativement le poids du veau grâce au tour de poitrine, 70 cm pour 35 kg et 130 cm pour 180 kg.

Pour qu’une génisse puisse bien se développer et se faire inséminer, il faut que son poids soit de 420kg, donc un GMQ (Gain Moyenne Quotidien) de 700 à 900 g entre l’âge de 22 à 24 mois. On peut valoriser des pâturages d’automne à condition de disposer de fourrages complémentaires si on remarque qu’elles ne grossissent plus.

Dans leur carrière, les vaches font 2.3 ou 2.5 veaux. Si on réduisait les reformes de 35 % cela couterait moins cher en fourrage et produirait plus de

en relation

  • Conduite de l'alimentation (bovin)
    800 mots | 4 pages
  • Lait
    1270 mots | 6 pages
  • Rapport stage ruminant
    2404 mots | 10 pages
  • Dossier pa
    4335 mots | 18 pages
  • Rapport de stage btsa acse
    5297 mots | 22 pages
  • Catégorie
    2527 mots | 11 pages
  • intensification de la production laitiere
    2159 mots | 9 pages
  • Marketing et positionnement
    36719 mots | 147 pages
  • Concours prairie
    4716 mots | 19 pages
  • Philo
    1256 mots | 6 pages