LA Caligula Acte II Scene 5

2209 mots 9 pages
Objet d’étude n°3 / Théâtre, texte et représentation
Séquence 4 / La figure du roi au théâtre
Lecture analytique n°14 / Caligula, (acte II, scène 4), Albert Camus, 1944

I. La comédie du tyran
1) Caligula marionnettiste
* La progression de la scène montre que c’est Caligula qui décide des sujets de conversation avec de nombreux impératifs : il commence par provoquer Lepidus en abordant le sujet de son fils qu’il a tué, puis s’adresse brièvement à Cherea (« Parlons d’autre chose, maintenant. Voyons, Cherea, tu es bien silencieux ») pour lui intimer de se taire immédiatement après (« Parfait. Alors tais-toi. »), puis il chicane Mucius sur sa femme (« Eh bien, parle-nous de ta femme. Et commence par l’envoyer à ma gauche. ») = Il se conduit en tyran exigeant et capricieux, content de disposer de ce que la didascalie lX nomme des « marionnettes ».
* Il va même jusqu’à souffler les réponses qu’il souhaite entendre : fausse question « serait-ce parce que j’ai fait mourir ton fils ? » qui induit une réponse négative / interro-négative « au contraire, n’est-ce pas, Lepidus ? »1qui induit une réponse positive / didascalie « puis dictant » suivie du début de la réponse souhaitée « Au…, au…, Allons, Lepidus. »
* Ses ordres sont immédiatement obéis : Lepidus agit de manière automatique, répétant le « Au contraire » exigé par Caligula trois fois. On relève également la répétition du verbe de volition « vouloir » (« Je veux que tout le monde rie », « Levez-vous, riez », « Je veux, vous entendez, je veux vous voir rire. » immédiatement suivie d’effet dans la didascalie « Tout le monde se lève ».

2) Caligula acteur
On remarque aussi que Caligula se met lui-même en scène et semble éprouver un certain plaisir à surjouer son rôle de tyran :
* Des pauses théâtrales : Le dialogue est interrompu trois fois par des didascalies précisant pour Caligula un véritable numéro d’acteur : manger salement, se renverser sur son lit, lécher l’épaule d’une femme = Son numéro consiste en une

en relation

  • Litterature
    5325 mots | 22 pages
  • L'orientalisme
    3360 mots | 14 pages
  • Le personnage de Caligula-Caligula d'Albert Camus (analyse)
    1242 mots | 5 pages
  • Caligula sequence
    2858 mots | 12 pages
  • Le theatre de l'absurde
    25786 mots | 104 pages
  • Caligula, albert camus
    38495 mots | 154 pages
  • Caligula
    36104 mots | 145 pages
  • Alexandre Dumans Caligula Et Lorenzio
    48281 mots | 194 pages
  • AutoRecovery save of caligula
    1237 mots | 5 pages
  • caligula
    1728 mots | 7 pages