La castration

Pages: 21 (5223 mots) Publié le: 7 mars 2011
Faut – il castrer les délinquants sexuels ?

-------------------------------------------------
Précis: Pouvez-vous expliquer précisément ce qu'on entend par "castration chimique" ?

Pierre Lamothe: La communauté française n'aime pas ce terme et préfère employer l'expression "aide chimique au contrôle des pulsions". Il y a plusieurs médicaments qui peuvent être utilisés, mais l'une des voiesest de travailler au niveau hormonal, en sachant que les hormones ne font pas tout dans la pulsion sexuelle. En particulier, il n'y a pas de proportion entre taux d'hormones circulant dans le sang et intensité des pulsions sexuelles.

Le principe est d'attaquer à deux niveaux possibles : soit en périphérie, sur les hormones qui sont déjà dans le sang, en les rendant inactifs, soit en empêchantleur production au niveau central, en trompant en quelque sorte le système de régulation, comme s'il retrouvait une situation pré-pubertaire.

Le premier traitement anti-hormones est un traitement oral, l'autre est un traitement intramusculaire. Serge Stoléru mène actuellement une étude ambitieuse et respectueuse de l'éthique pour tester objectivement l'efficacité de ces deux techniques l'unecontre l'autre.

abankor: Pensez-vous que Frédéric Lefebvre accepterait, pour l'exemple et par conviction, que l'on expérimentât sur lui la castration chimique ?

Pierre Lamothe: Nous avons beaucoup plus de volontaires pour la castration chimique que d'indications médicales réelles. Il est habituel chez le pervers de déclarer que son comportement s'origine à l'extérieur de lui-même. Si cesont ses hormones ou ses gènes qui déclenchent ses pulsions, il peut en être quasiment spectateur en disant : "Ce n'est pas ma faute. Soignez-moi et tout rentrera dans l'ordre". Et cette demande est très ambiguë et n'est pas un très bon préalable aux soins.

Le soin consiste au contraire à réconcilier un pervers avec son fonctionnement pour qu'il le contrôle et non pour qu'il en soit l'esclavecomplaisant.

castille: L'appliquer n'est-ce pas reconnaître que l'on ne peut rien faire pour certains délinquants sexuels ?

Pierre Lamothe : Je ne crois pas que j'aie jamais reconnu qu'on ne pouvait rien faire pour un délinquant sexuel. C'est peut-être difficile sur le plan sémantique, mais c'est indispensable sur le plan philosophique et sur le plan de l'éthique médicale de ne pasconsidérer qu'on ne peut rien faire lorsque, dans certains cas, on n'a rien fait d'efficace. Où en seraient la cancérologie et la médecine en général si on avait appliqué ce pragmatisme forcené ?

marius: Vous parlez d'"aide chimique au contrôle des pulsions" ; ce terme est éthiquement plus acceptable, mais le procédé n'est-il pas aussi irréversible que la castration chirurgicale ?

Pierre Lamothe :Non, le procédé n'est pas irréversible. Il a des inconvénients du point de vue des effets secondaires, entre autres le fait que les hormones féminines prennent le pas et qu'apparaissent ainsi des spécificités des femmes : les hommes gardent leurs cheveux mais font de l'ostéoporose sous traitement !

Nous avons beaucoup de recul malgré tout sur un retour à certaines capacités sexuelles à l'arrêtdu traitement, même s'il existe indiscutablement une "involution" de l'appareil sexuel (réduction de taille des testicules).

La castration réelle que certains ont proposée de façon radicale, que certains criminels ont même réclamée en alternative à leur peine, n'est pas une solution, car on peut toujours se procurer des hormones en compensation comme l'ont fait certains sportifs pourdévelopper leur masse musculaire. D'autre part, il était connu dans les gynécées latins que les eunuques pouvaient être de bons amants inféconds, joignant l'utile à l'agréable.

marius: Peut-on dans ce cas prescrire, même en cas de consentement, un 'médicament' présentant ces effets secondaires ?

Pierre Lamothe : C'est une question éthique importante et qui est en débat, qui montre bien la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Angoisse de la castration
  • angoisse de castration
  • Castration dans sarrasine
  • La castration chimique
  • Complexe d'oedipe et de castration
  • concept de castration cure psychanalityque
  • La castration dans « sz » de roland barthes
  • Castration physique des délinquants sexuels

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !