La chevalerie

439 mots 2 pages
Les chevaliers

1- C'est le seigneur qui est chargé d'adouber le jeune homme, pour cela, il lui remet une épée et lui chausse l'éperon droit.

2- Le seigneur lui demande alors de respecter certaines règles telles que ne pas tuer son adversaire s'il lui crie merci, d'aider les personnes en détresses (homme ou femme), et enfin, il lui demande d'aller à l'église et de prier.
Je pense que l'idée de ces règles vient du roi et de l’Église car, le roi peut ainsi avoir des seigneurs qui ont des vassaux et ainsi de suite, il contrôle alors tout le monde. Et l’Église car dans les règles, il est dit qu'il faut prier mais aussi combattre les ennemis qui, à cet époque, sont souvent les païens.

3- On ne devient pas chevalier de n'importe quelle façon, tout d'abord, entre 7 et 12 ans, le jeune garçon va apprendre à monter à cheval, il est alors page. Ensuite entre 12 et 16 ans, il sert un seigneur et apprend le maniement des armes. Enfin, entre 16 et18 ans, il est adoubé et devient chevalier.

4- Les Tournois :
a) Les différentes raisons pour lesquelles les chevaliers s'affrontaient en tournoi sont tout d'abord l'argent, un chevalier peut aussi se battre pour sa belle. Il peut aussi participer à des tournois pour acquérir des terres pour son seigneur.

b) Durant ces tournois, les chevaliers risquent de se blesser plus ou moins gravement, voire même de mourir. Ils peuvent aussi perdre leur argent ou ce qu'ils ont mis en jeu.

c) Ces tournois sont utile aux jeunes chevaliers car ils leurs permettent de s'entraîner, se faire une réputation et de s'amuser.

5- Un chevalier est un guerrier professionnel. Il est bien entraîné, et possède un destrier ainsi qu'un équipement complet. Il sert un seigneur, dont il est souvent le vassal.
L’entraînement du chevalier commence jeune, il est alors un page, puis plus tard écuyer. Entre 16 et 18, il est adoubé et devient chevalier. Sa principale activité est la guerre. En temps de paix, il s'occupe grâce à la chasse, ou aux

en relation

  • Chevalerie
    1364 mots | 6 pages
  • Chevalerie
    5244 mots | 21 pages
  • La chevalerie
    661 mots | 3 pages
  • La chevalerie
    1376 mots | 6 pages
  • la chevalerie
    4440 mots | 18 pages
  • Chevalerie
    537 mots | 3 pages
  • Chevalerie
    3255 mots | 14 pages
  • Chevalerie
    4999 mots | 20 pages
  • la chevalerie
    1401 mots | 6 pages
  • Un récit de chevalerie
    1097 mots | 5 pages