la chromatographie sur couche mince

3474 mots 14 pages
Imprimé par M. Marc POLO le dimanche 30 mars 2008

2004

Acinetobacter : antibiogramme

Biologie clinique [90-05-0010] (2004)

Marie-Laure Joly-Guillou : Docteur, maître de conférence universitaire, praticien hospitalier hôpital Louis Mourier, 178, rue des Renouilliers, 92701 Colombes France

Résumé
Depuis les premières études concernant les infections à Acinetobacter dans les années 1960, une augmentation considérable des publications concernant les problèmes épidémiologiques et la résistance aux antibiotiques a pu être observée. Acinetobacter a la particularité d'avoir développé des mécanismes de résistance multiples parallèlement à l'introduction de nouvelles molécules d'antibiotiques en thérapeutique. Ces mécanismes de résistance concernent essentiellement les céphalosporines de troisième génération (céphalosporinases hyperproduites, oxacillinases), les pénicillines à large spectre (pénicillinases types TEM et
CARB), les carbapénèmes (imipénémases, oxacillinases), les fluoroquinolones (mutations de l'ADN gyrase), les aminosides (enzymes d'inactivation). Les problèmes thérapeutiques qui en résultent sont importants, particulièrement dans les unités de soins intensifs où les patients fragilisés par des procédures invasives, représentent des sujets à risque d'acquisition et d'infection à Acinetobacter.
© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Haut de page

INTRODUCTION
Les souches sauvages d'Acinetobacter sont naturellement résistantes à la pénicilline G. Dans les années 1970, les Acinetobacter étaient sensibles à la majorité des autres antibiotiques : bêta-lactamines, aminosides, tétracyclines, quinolones, etc. Aujourd'hui, Acinetobacter baumannii est considéré comme l'un des bacilles à Gram négatif les plus résistants à l'ensemble des antibiotiques. Les infections nosocomiales à Acinetobacter posent d'importants problèmes thérapeutiques car la capacité de cette bactérie à cumuler des mécanismes de résistance aux

en relation

  • Chromatographie sur couche-mince
    470 mots | 2 pages
  • chromatographie sur couche mince
    4659 mots | 19 pages
  • Chromatographie sur couche mince tp
    1622 mots | 7 pages
  • Chromatographie sur Couche Mince (CCM)
    1498 mots | 6 pages
  • Analyse des colorants des « M&M’s » par chromatographie sur couche mince
    840 mots | 4 pages
  • Compte Rendu TP LIPIDES
    1521 mots | 7 pages
  • Compte rendu du TP Lipides
    1648 mots | 7 pages
  • Compte Rendu TP LIPIDES
    1521 mots | 7 pages
  • Compte Rendu TP LIPIDES
    1550 mots | 7 pages
  • Tp bio 3, acides aminés
    1252 mots | 6 pages