La chute

Pages: 5 (1223 mots) Publié le: 25 mars 2012
« L’affaire de la vie est de se libérer soi-même : trouver ses vraies dimensions, ne pas se laisser gêner. » Discutez cette affirmation en vous basant sur l’expérience du protagoniste de la chute.


Clamence n’est pas Camus mais des « morceaux » de lui son dans son livre. Camus est né en Algérie et il est élevé modestement par sa mère. Très vite reconnu par ses professeurs qui le conseillentd’essayer d’acquérir une bourse et il l’obtient. Des brillantes études l’attendent. Hélas la tuberculose va le toucher et par conséquent le jeune homme est considéré comme réformé. C’est par ces ouvrages qu’il pourra s’engager réellement. En 1956, il publie « La Chute ». C’est l’histoire d’un ancien avocat Jean-Baptiste Clémence et de sa confession. Il a été témoin d’un drame dont il n’est pasintervenu. Il n’arrive pas à se pardonner et veut se punir de ce qu’il a fait, ou plutôt ce qu’il n’a pas fait. Il se prononce « juge-pénitent » et exécute son propre procès afin de pouvoir mieux juger les autres. Seul, il purge sa repentance. Virginia Woolf, femme écrivain d’origine anglaise affirme que  « L’affaire de la vie est de se libérer soi-même : trouver ses vraies dimensions, en pas se laissergêner. ». On peut se demander si c’est le cas du protagoniste dans l’œuvre de Camus. Parvient-il à se libérer ? Si oui comment ? sinon pourquoi ?

On ne peut pas se libérer de soi-même.

Nous pouvons le démontrer dans « La Chute » de Camus. Dans ce roman, Jean-Baptiste qui se croyait très haut se retrouve précipité très bas. Il reste le même mais perd toutes ses illusions et sessatisfactions, toute sa vanité. C’est d’abord une chute physique, celle d’une femme qui se suicide depuis le Pont Royal de la Seine. Il la voit…A ce moment précis deux options lui sont offertes : soit il saute pour aller la récupérer et risque sa peau dans les eux troubles et froides de la Seine, soit il ne fait rien et reste immobile devant ce drame. Sa lâcheté le pousse à ne rien faire. Il entend des riresqui le nargue à maintes et maintes reprises. Ce suicide va le tirer au fond du gouffre. A en croire qu’une chute peut en entraîner une autre et c’est là sans surprise que le titre n’est pas le fruit du hasard. Lui qui aimait tant les hauteurs et , lui qui « planait » et qui méprisait les faibles ; désormais il se retrouve dans les bas fonds d’Amsterdam, il ne peut pas tomber plus bas ( NB :Amsterdam se trouve au-dessous du niveau de l’océan)…las-bas, il erre, il boit, entre dans les bordels et rencontre un homme dans un bar, Le « Mexico-city » et va lui parler de sa vie. De l’époque ou il était heureux à aujourd’hui, là ou il est malheureux… Tout cela pourquoi ? parce qu’il se sent coupable…c’est son sentiment de culpabilité qui le mène à sa perte. Il veut se punir pour pouvoir selibérer. Sa conscience morale, le fait de ne pas avoir fait ce qu’il avait à faire, cette conscience typique du genre humain, sur le devoir, la raison du Bien et du Mal…il se dit qu’il aurait pu. C’est trop tard maintenant, inexorable…On ne peut pas remonter le temps, c’est fatidique, mais véridique…Les rire de sa conscience le narguent comme pour lui faire remaquer qui il est vraiment, lui qui était sisûr de lui. Qui plus est, pardonner aux autres est toujours plus simple que de se pardonner à soi-même. Il faut qu’il s’absolve de ses péchés, mais comment puisque personne ne pourra ramener à la vie cette femme ?!! C’est impossible. Comment tirer un trait sur ce qui s’est passé ? Comment oublier ? Tourner la page !? Il ne peut pas le faire. A Paris, il se sentait libre et le voilà en enferprisonnier de sa conscience. Référons-nous à présent à la Sainte Bible : Dieu créa un jour les premiers êtres, Adan et Eve qui vivait dans le Jardin D’Eden, heureux et sans travailler. Dieu leur avait permis de manger les fruits de tous les arbres du jardin, sauf celui de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Mais un jour, le serpent, qui était rusé et maléfique, convainquit Eve de goûter...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La chute
  • la chute
  • La chute
  • La chute
  • La chute
  • Chute
  • Chute
  • La chute

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !