La cité interdite

Pages: 8 (2000 mots) Publié le: 7 octobre 2012
Cité Interdite

Le Palais impérial de Beijing porte également le nom de « Cité Pourpre Interdite » . De 1420 à 1911, durant 491 ans, il a été la résidence principale de 24 empereurs des Ming et des Qing.
C'est aussi l’ensemble architectural d’ancien palais le plus vaste et le mieux conservé du monde.

S'étendant sur plus de 72 hectares, le Palais impérial compte 9 999,
5 pièces, protégéespar une muraille d'enceinte de 10 mètres de haut, de 960 mètres de long du nord au sud, et de 750 mètres de large de l'est à l'ouest.
Une douve large de 52 mètres contourne toute la muraille. Ainsi, c'est une cité dans la cité.

La plupart des bâtiments ont été construits en bois. Les grosses colonnes en bois dressées sur des socles de marbre supportent la toiture magnifiquement décorée etcouverte de tuiles vernissées jaunes.
Les principaux bâtiments jalonnent l'axe central qui est aussi l'axe de la ville de Beijing, et les autres se répartissent sur les deux côtés, en respectant le principe de la symétrie. Toute la disposition offre un aspect majestueux.

L'architecture a divisé la Cité Interdite en deux parties : la cour extérieure et la cour intérieure.

La cour extérieure, oùle souverain recevait ses ministres et présidait les grandes cérémonies officielles, abrite la salle de l'Harmonie Suprême (Taihe), la salle de l'Harmonie Parfaite (Zhonghe) et la Salle de l'Harmonie Préservée (Baohe) ainsi que les bâtiments latéraux principaux--la salle de la Gloire Littéraire (Wenhua) et la Salle des Prouesse Militaire (Wuying).

La cour intérieure comprend surtout le palais dela Pureté Céleste (Qianqing), la salle de l'Union (Jiaotai) et le palais de la Tranquillité Terrestre (Kunning), qui sont entourés respectivement par les six Palais de l'Est et les Six Palais de l'Ouest. La cour intérieure servait de cabinet de travail à l'empereur et d'appartements à la famille impériale et aux concubines.

En somme, le Palais impérial est une cristallisation de la culture etde l'histoire chinoises cinq fois millénaire.

Pourquoi les tuiles du Palais impérial sont-elles jaunes, et les murs rouges ?

Il s'agit sans doute là une expression de l'ancienne conception esthétique des Chinois. Dans l'antiquité déjà les Chinois estimaient que le jaune était une couleur noble et que le rouge représentait le bonheur et la joie. D'après les archéologues, les Hommes de Pékinqui vivaient il y a une centaine de milliers d'années, avait l'habitude de décorer leurs cavernes avec la couleur rouge.

Selon des documents historiques de l'époque, à partir de la dynastie des Song (960-1279), les bâtiments impériaux étaient couverts de tuiles jaunes. A l'époque des Ming et des Qing, les règlements du gouvernement stipulèrent que seuls les bâtiments impériaux--les palais, lestombeaux, et les monastères construits sur l'ordre de l'empereur--pouvaient utiliser les tuiles jaunes vernissées. Ceux qui osaient enfreindre les règlements risquaient d'être condamnés à mort.

Cependant, il y a quelques exceptions. Par exemple, dans l'enceinte de la Cité Interdite, on trouve également des bâtiments recouverts de tuiles ordinaires, qui ne faisaient pas partie des quartiersd'habitation de l'empereur. Par exemple, les trois salles du sud (Nansansuo) situées près de la porte Donghuamen supportent une toiture de tuiles vernissées vertes, car elles correspondaient aux logements des princes ; le pavillon de la Culture (Wenyuan) qui abritait une bibliothèque est recouvert de tuiles vernissées noires. Selon les croyances superstitieuses de l'époque, le noir représente l'eau. Onpensait que les tuiles noires pourraient prévenir le feu et protéger les collections de livres.

Savez-vous combien d'ouvriers ont participé aux travaux de construction de la Cité interdite ? Et d'où provenaient les bois d'œuvre et les pierres utilisés ?

D'après des documents historiques, la construction de la résidence impériale date du début des Ming. Quelque 100 000 artisans et un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La cité interdite
  • cité interdite
  • Pékin, la cité interdite ?
  • La fin de la cite interdite
  • la cité
  • la cité
  • la cité
  • Je cite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !