La collaboration dans le régime de Vichy Trahison ou nécessité de survie ?

5548 mots 23 pages
S’il y a un régime qui aurait marqué autant les esprits par son ambigüité politique, c’est bien le régime de Vichy. Ce n’est pas que l’idée d’une trahison par le biais d’une collaboration avec l’ennemi qui ne cesse de préoccuper les esprits des Français, qu’ils soient politiciens, intellectuels, élites, écrivains, historiens ou juste citoyens comme le dit à juste titre Henry Rousso « Vichy, un passé qui ne passe pas1 » mais plus les actions jugées « traitrises » du régime de Vichy durant cette occupation allemande. A partir de la signature d’un armistice, et les conditions sévères imposées par les Allemands que le régime de Vichy s’est attelé à échafauder une série de lois ou plus précisément il s’est enlisé dans une sorte de collaboration analysée ici en quatre points cruciaux ; La question du travail obligatoire, la mobilisation en Allemagne, la question juive, et l’intégration de la SS Wiffin.

Certes que la question de la trahison s’est imposée d’elle-même durant toutes ces années, à travers une « littérature » quelle soit historique ou conceptuelle mais au-delà de ces questionnements qui trouvent réponses d’eux-mêmes à travers deux évènements clés, l’un de l’aveu même de Pétain qui dit avoir opté pour une collaboration sans qu’il soit sollicité et l’autre son procès où il est jugé pour trahison.

Mais, avant d’aller en profondeur dans le sujet qui nous intéresse soit qui a agi en conséquence Pétain ou l’état français, il faut restituer les faits historiques dans leur contexte d’origine. Le régime de Vichy est né justement dans un climat de guerre et de défaite mais ce régime qui a signé l’armistice avec les Allemands est-il légitime ?

Il est intéressant de voir combien cette question se pose encore de nos jours, en dépit des travaux des historiens mais aussi d’une nouvelle historiographie sur le sujet qu’elle ne soit pas tranchée. Le pourrait-elle si des thèses viennent en découdre des autres continuellement. «Nous devons la vérité sur ce qui

en relation

  • l'art
    3730 mots | 15 pages
  • Historiens et mémoires de la Seonde Guerre Mondiale en France
    1735 mots | 7 pages
  • La vie des français sous l'occupation
    4599 mots | 19 pages
  • La france pdt le 2nde guerre mondiale
    7045 mots | 29 pages
  • L’historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale
    4855 mots | 20 pages
  • Histoire économique et sociale
    25192 mots | 101 pages
  • Le regime de Vichy Rousso Henri
    34003 mots | 137 pages
  • France 14-58
    10620 mots | 43 pages
  • l'entreprise
    16045 mots | 65 pages
  • Droit cosntit
    20148 mots | 81 pages