La collaboration dans Les Mains libres

Pages: 5 (1046 mots) Publié le: 10 mai 2014
D’après Paul Eluard : «  Pour collaborer peintres et poètes se veulent libres. La dépendance abaisse, empêche de comprendre, d’aimer. Il n’y a pas de modèle pour qui chercher ce qu’il n’a jamais vu. A la fin, rien n’est aussi beau qu’une ressemblance involontaire. » Pensez vous que cette citation puisse s’appliquer au recueil Les Mains libres ?



Mouvement de l’émulation artistique et parconséquent de la collaboration, le surréalisme s’épanouit à partir des années 1920. Les œuvres ; composant ce mouvement ; réalisées grâce à la collaboration de plusieurs artistes sont nombreuses. La collaboration, permet l’agrandissement de la quantité des sources d’inspiration. Ce procédé donne naissance à des travaux variés et très originaux.
D’après Paul Eluard : «  Pour collaborer peintreset poètes se veulent libres. La dépendance abaisse, empêche de comprendre, d’aimer. Il n’y a pas de modèle pour qui chercher ce qu’il n’a jamais vu. A la fin, rien n’est aussi beau qu’une ressemblance involontaire. » Dès lors il semble intéressant de se demander si cette affirmation peut, ou non, s’appliquer au recueil Les Mains libres. Pour cela, nous verrons tout d’abord les aspects quiprouvent que cette réflexion peut s’appliquer au recueil, puis dans un second temps nous remarquerons que par certains aspects la collaboration entre Paul Eluard et Man Ray s’éloigne de la théorisation de ce premier.


Premièrement, il s’agit ici de prouver que la collaboration entre Paul Eluard et Man Ray est un travail libre mais aussi, que la création doit être novatrice et enfin que la beautéextrême est due à une ressemblance imprévue et non délibérée.
Pour commencer, nous devons rappeler que ce sont les poèmes qui illustrent les dessins dans ce recueil et non l’inverse. De plus, les poèmes ne sont pas une traduction du dessin. Le sens que les deux travaux transmettent n’est pas nécessairement similaire puisqu’il n’est soumis à aucune obligation d’interprétation. Man Ray nous dit«  j’essaye tout simplement d’être le plus libre possible ». On peut penser qu’il applique ce principe à son association avec Eluard, lui laissant ainsi la libre interprétation de ses dessins. Le dessin devient alors un déclencheur de mots, d’inspiration. Man Ray nous livre aussi «  Personne ne peut me dicter ses ordres ou me servir de guide ». Nous pouvons ainsi dire que les créations de Man Raysont libres puisqu’il ne se laisse influencer par personne. En ce sens, nous pouvons dire que sa création est novatrice.
Cet aspect novateur tient une place important puisque le partenariat entre Eluard et Man Ray s’inscrit, entièrement dans le mouvement surréaliste. Les deux artistes veulent donc créer de nouveaux codes de créations mais aussi d’interprétation. En ce sens, ils rejettent lesmodèles précédemment mis en place. De plus, du fait de la grande place du rêve, de l’inconscient dans le surréalisme et par conséquent dans Les Mains libres, nous pouvons affirmer que les deux collaborateurs recherchent ce qu’ils n’ont « jamais vu », du moins dans la réalité. Pour Man Ray «  s’asseoir en face de son sujet » conduit à «  s’empêcher de faire une œuvre vraiment créatrice » Nous pouvonsdire que de l’inspiration libérée de tout modèle, de toutes contraintes ancrant l’œuvre dans la réalité, tient une grande place dans l’œuvre
Enfin un auteur nommé Lautréamont nous dit «  il était beau comme la rencontre fortuite d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table de dissection ». Ces objets ne semblent rien avoir en commun mais ont peut être, des néanmoins des ressemblances,ce qui fait leur beauté. Il en est de même avec le recueil de poèmes et de dessins. Parfois, les deux travaux semblent partager le même univers, la même direction : cela leur confère un intérêt augmenté. Les ressemblances entre poèmes et dessins précisent leur sens profond. Cela permet aussi une explication plus vaste dans le cas où la ressemblance n’est établie que sur certains détails. Ces...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les mains libres
  • Le th me des mains dans Les Mains Libres
  • les mains libres
  • Les Mains Libres
  • les mains libres
  • Les mains libres
  • Les mains libres
  • les mains libres

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !