La comédie ( fiche de cours )

705 mots 3 pages
La Comédie
Les origines antiques
Naissance de la comédie à Athènes au Vème siècle avant J-C.
Origine : Le cômos, procession en l’honneur du dieu Dionysos où des personnages déguisés se moquaient de la foule.
Forme théâtrale : Plus noble que la tragédie. Lors des Dionysies un seul jour été consacré aux comédies alors qu’il y en avait 3 pour les tragédies. Cette hiérarchie entre les deux genres. L’un « élevé », l’autre « bas » est justifié et théorisée par Aristote au IVème siècle dans sa poétique.

Les auteurs latins comme Plaute et Térence, au IIème siècle avant J-C, adaptent les auteurs grecs du IVème siècle comme Ménandre pour inventer une comédie qui met en scène un esclave fourbe, un père avare, avec un proxénète cupide, un soldat fanfaron. Comme chez les Grecs, tous les rôles sont joués par des hommes affublés de masques grotesques et d’accessoires ridicules.

Le théâtre de foire

Au Moyen-âge se développe le théâtre de foire, en mettant en scène des farces sur de simples tréteaux, installés sur des champs de foire ou sur le pont neuf à Paris. La farce est styliséee en Italie au XVIème siècle avec la comédie Dell’arte qui survivra jusqu’au XVIIIème siécle. Sur des scénarios très simples, les acteurs, jouant des types définis par avance, improvisent et montrent leur virtuosité par des lazzis, gestes et mimiques burlesques. La troupe des Italiens s’installe à Paris au XVIIème siècle et inspire acteurs et auteurs français comme Molière.

La comédie classique

Sous l’impulsion de Richelieu, le théâtre classique naît en France à partir de 1635. Les théoriciens, comme l’abbé d’Aubignac, définissent les règles qui se rendent efficace, pour émouvoir et instruire le spectateur. La comédie, en dénonçant les travers humains, n’est pas un simple divertissement : Elle a une visée morale. Elle échappe alors partiellement aux critiques des religieux et des moralistes, l’accusant de détourner les hommes de leurs occupations sérieuses et honnêtes. Elle

en relation

  • Se quence 1
    519 mots | 3 pages
  • theatre
    2094 mots | 9 pages
  • Le medecin malgre lui
    2283 mots | 10 pages
  • Cours Pierre Corneille
    992 mots | 4 pages
  • La comédie 1eres
    470 mots | 2 pages
  • Le borjeois gentilhomme
    4940 mots | 20 pages
  • Ecrire une fiche de revision
    565 mots | 3 pages
  • Plan
    1912 mots | 8 pages
  • ecrire une fiche de revision bac
    564 mots | 3 pages
  • Fiche de Lecture
    844 mots | 4 pages