La comédie

1077 mots 5 pages
La Comédie.

Il est impossible de donner une définition univoque et précise du genre, protéiforme (Protée : dieu marin qui avait reçu de Poséidon , son père, le don de changer de forme à volonté, ainsi que celui de prédire l’avenir à ceux qui pouvaient l’y contraindre). Tantôt le genre est compris par opposition à la tragédie, pour désigner une pièce dont les personnages appartiennent à une humanité plus moyenne et dont les péripéties trouvent une conclusion plus heureuse, tantôt pour le distinguer de la farce, par son expression plus décente, plus conforme à la vraisemblance et plus chargée d’intentions littéraires. Le mot « comédie » a, en outre, souvent renvoyé à toute espèce de théâtre. Genre protéiforme puisque existent la comédie d’intrigue, la comédie larmoyante, la pastorale, la comédie héroïque, la comédie de l’absurde. Elle est surtout écartelée depuis sa naissance entre ses origines populaires et son ambition littéraire. La comédie naît en Grèce, dans le cadre des fêtes traditionnelles en l’honneur de Dionysos : au milieu des réjouissances populaires qui suivaient les cérémonies religieuses, un cortège burlesque (qui parle de situations ou de sentiments élevés à l’aide d’expressions triviales) se formait dans une explosion de plaisanteries et de chansons. Ce ne fut pas avant 460 que l’on admit la comédie aux représentations officielles ; considérée dès son apparition comme un genre mineur, la comédie grecque porta longtemps les traces de son origine populaire. Dans une première phase, d’environ 450 à la fin du Vème siècle, la « comédie ancienne » est illustrée par Aristophane ( né à Athènes, vers 445-386 av. J. C. ) ; les onze pièces qui nous sont parvenues constituent des variations satiriques sur des thèmes d’actualités et défendent les traditions contre les idées nouvelles ; elles mettent en scène des petites gens aux prises avec l’actualité la plus immédiate pour s’en prendre aux personnages en place, aux mœurs politiques, voire aux

en relation

  • la comédie
    376 mots | 2 pages
  • La comédie
    646 mots | 3 pages
  • La comédie
    339 mots | 2 pages
  • comédie
    1334 mots | 6 pages
  • Les comedies
    776 mots | 4 pages
  • Comedie
    392 mots | 2 pages
  • La comédie
    621 mots | 3 pages
  • La comédie
    640 mots | 3 pages
  • La Comédie
    946 mots | 4 pages
  • La comédie
    347 mots | 2 pages