La comedie

4065 mots 17 pages
SUJET 1 : Faut-il considérer les lois comme un mal nécessaire ?

Introduction:

amorce: Le Dom Juan de Molière semble peu enclin à suivre les lois de son temps. Il préfère séduire et perdre Don Elvire ou bien Charlotte. Pour lui, les lois sont un mal : elles le contraignent puisqu'elles l'empêchent d'exercer librement ses jeux de séduction. Libertin, il refuse de se plier aux lois et ignore les réprimandes de son entourage. Les lois ne sont pour lui que pure contingence.Reformulation et annnce du sujet Mais qu'en est-il des autres hommes ? Perçoivent-ils eux aussi les lois comme un frein ? Les lois ont-elles lieu d'être ou ne sont-elles qu'accidentelles et contingentes ? En d'autres termes, faut-il considérer les lois comme un mal nécessaire ?Problème première partie:Il semblerait d'une part que les lois soient néfastes et inutiles. Effectivement, la loi me brime, car je ne peux pas me venger de celui qui a blessé ma sœur. La li le protège, tout en me laissant à mon désarroi. Ainsi répondre à une loi c'est accepter l'injustice, légaliser le crime et supprimer ma liberté. Et tout cela pour rien puisque le monde n'a pas changé. Une loi, au contraire, n'est-elle pas là pour instaurer la paix et la prospérité ?Problème seconde partie D'autre part, il semblerait que sans lois, le monde serait encore pire. Effectivement, obéir à une loi c'est faire des concessions pour pouvoir vivre en communauté, c'est-à-dire mieux vivre. En me soustrayant aux lois, je perds ma liberté naturelle mais j'acquiers une autre forme de liberté, à savoir la liberté civile. N'est-il pas mieux d'être reconnu en tant qu'humain plutôt qu'en tant que créature esclave de sa nature ?

Première partie:

Il semblerait, à priori, que la loi soit à la fois mauvaise et contingente. Les lois sont des alignements de mots définissant ce qu'un homme doit ou ne doit pas faire. Elles dictent la conduite à suivre, le comportement à adopter. Dès lors que chacun est maîtrisé puisque

en relation

  • La comédie
    621 mots | 3 pages
  • La comédie
    1077 mots | 5 pages
  • La comédie
    640 mots | 3 pages
  • La Comédie
    946 mots | 4 pages
  • La comédie
    347 mots | 2 pages
  • la comédie
    376 mots | 2 pages
  • La comédie
    646 mots | 3 pages
  • La comédie
    339 mots | 2 pages
  • comédie
    1334 mots | 6 pages
  • La comedie
    286 mots | 2 pages