La communauté de tunis 1234

Pages: 10 (2297 mots) Publié le: 25 mars 2011
-------------------------------------------------
La communauté latine de Tunis et les frères mendiants de Tunis en 1234.

On limite souvent les relations entre chrétiens et musulmans du Moyen Âge à la Reconquista et aux croisades, c’est-à-dire à des conflits. Alors qu’en parallèle il y a de nombreux échanges plus ou moins complexe qui s’effectuent durant cette période.
Le texte que nousavons est un extrait de Responsiones ad dubitalia circa commuunicationem Christianorum cum Sarracenis dans Summae. Les Summae sont des recueils de théologie, de philosophie et de droit canon et qui ont été utilisés à la fois comme manuel à l’école et sont des livres de référence dans le Moyen Âge.
L’auteur de ce texte est Raymond de Penyafort. Raymond de Penyafort, né vers 1175-1180 à Vilafranca delPenedès près de Barcelone et est mort en 1275. C’est un dominicain, catalan, juriste et missionnaire. Il fait ses études de droit à Bologne entre 1210-1219. Et durant cette période il rencontre saint Dominique et entre dans l’Ordre des Prêcheurs en 1222. De 1230 à1238, il est confesseur et chapelain du pape Grégoire IX. Grégoire IX est pape de 1227-1241. En 1234, le pape Grégoire IX demande àcelui-ci de rassemblé les multiple lois et décrets de l’Eglise. Et cette codification canonique est la première officiellement promulgué par le pape sous le nom de Décrétales. Puis de 1238 à 1240 il est maitre général de l’Ordre dominicain. Et ensuit il part à Barcelone ou il devient le conseiller du roi Jacques Ier (1208-1276).
Le document est une lettre que celui-ci rédige à la demande du PapeGrégoire IX le 14 février 1234 à Pérouse. Les ministres dominicains et franciscains résidant à Tunis avaient écrit quelques mois auparavant au Pape une série de quarante question épineuse de droit ecclésiastiques concernant la gestion de la communauté catholique de Tunis. C’est question font suite à des problèmes qu’ils ont affrontés lors de leur ministère auprès des chrétiens européens de Tunis.C’est question avaient pour but de savoir si certain péché par rapport à d’autre valait l’excommunication ou non. En effet les conciles œcuméniques et la législation pontificale ont certes établies des règles de base et n’avaient tous les cas de figure que pouvaient rencontre les frères mendiant de Tunis.
Donc à la lecture de ce texte on peut se poser la problématique suivante : en quoi ce textemets il en valeur les difficultés des frères mendiants en pays musulmans ?
Pour cela, afin de répondre à notre problématique nous la traiterons en deux points. Dans un premier point nous verrons l’encadrement religieux de la communauté de Tunis. Et plus exactement qui sont ces chrétiens européens comment la population bascule-t-elle entre deux monde ? Comment celle-ci tente-t-elle d’appliquerla législation canonique ? Et comment les frères mendiant voient leur prérogative s’élargir. Puis dans un deuxième point la question du commerce à Tunis, des intérêts divergents. C’est-à-dire comment les intérêts économiques et religieux sont en quelque sorte contradictoire en terre musulmane.

Avant toute chose on peut se demander qui sont ces chrétiens qui vivent à Tunis ? On voit qu’à diverspassage du texte il en est fait mention tels qu’aux lignes 10, 21, 45,32 et 26, et on voit bien que les frères mendiant font apparaitre une communauté latine bien homogène en 1234 à Tunis. Cf l 2-3 « l’Ordre des prêcheurs et ministre de l’Ordre des Frères Mineurs du royaume de Tunis ». Ces chrétiens, sont des marchands génois, espagnol, des hommes, des femmes, des personnes libres, des captifs,esclaves, repris de justice, croisés, vagabonds…. Et à la ligne 11 face à cette communauté il y a les sarrasins noms donnés, au Moyen Âge, par les Occidentaux aux musulmans... Et cette diversité au sein de cette communauté entraine plus ou moins des problèmes qu’il faut traiter au cas par cas. Et pour cela les dominicains et les franciscains envoie une lettre pour savoir ce qu’il faut faire dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 1234
  • 1234
  • 1234
  • 1234
  • 1234
  • Tunis
  • Tunis
  • tunis

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !