La concurrence est elle partout et toujours un stimulant de la croissance ?

1230 mots 5 pages
La concurrence est elle toujours et partout un stimulant de la croissance ?

Le marché français subi la concurrence depuis quelques années des pays asiatiques dans les productions à faible valeur ajoutée notamment dans l'industrie du textile. C'est pour cela que l'une des alternatives de la France a été de se spécialiser dans les produits de luxe.
En effet, la France a fait du luxe sa marque de fabrique à l'international.
La concurrence correspond à une situation de compétition, de confrontation entre plusieurs vendeurs ( ou acheteurs ) d'un même produit. Par extension économique, la concurrence est une structure du marché avec suffisamment d'acheteurs et d'offreurs afin qu'aucun ne puisse exercer une influence sur les prix. La croissance est l'augmentation durable du Produit Intérieur Brut et donc de la production globale d'un pays. Elle se distingue de l'expansion qui représente l'augmentation du PIB sur une courte période et du développement qui représente toutes les transformations structurelles qui accompagnent la croissance.
La concurrence a elle toujours comme résultat la croissance?
Dans une première partie nous verront que la concurrence pure et parfaite permet au marché de fonctionner idéalement et de faire faire des gains au consommateur rapport à une situation de monopole. Dans une seconde partie, nous verrons qu'une concurrence imparfaite est souhaitée car elle permet l'innovation. Puis dans une seconde partie nous verrons qu'une situation de concurrence présente des limites voire des effets pervers.

Les néo-classiques ont théorisé la notion de Concurrence Pure et Parfaite. Cette forme de concurrence permet un fonctionnement idéal du marché et repose sur 5 principes.
Le premier est l'atomicité c'est à dire qu'un acheteur ni offreur n'a la capacité d'influencer seul sur les prix compte tenu de leur nombre important. Le second est l’homogénéité, tout les produits échangés sont similaires,

en relation

  • La civilisation industrielle
    2976 mots | 12 pages
  • ses la croissance économique
    2615 mots | 11 pages
  • Etude de marché - desigual
    2417 mots | 10 pages
  • Publicite
    6651 mots | 27 pages
  • SES Mondialisation Finance Terminale
    2633 mots | 11 pages
  • De la société industrielle à celle de communication
    2083 mots | 9 pages
  • Conséquences de l'inflation
    2915 mots | 12 pages
  • Schumpeter
    3456 mots | 14 pages
  • Eco -fiche auteur
    3423 mots | 14 pages
  • Ecoles de pensée en sciences economiques
    2503 mots | 11 pages