La confession d'un enfant du siècle

318 mots 2 pages
Alors s’assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse. Tous ces enfants étaient des gouttes d’un sang brûlant qui avait inondé la terre ; ils étaient nés au sein de la guerre, pour la guerre. Ils avaient rêvé pendant quinze ans des neiges de Moscou et du soleil des Pyramides ; on les avait trempés dans le mépris de la vie comme de jeunes épées. Ils n’étaient pas sortis de leurs villes, mais on leur avait dit que par chaque barrière de ces villes on allait à une capitale d’Europe. Ils avaient dans la tête tout un monde ; ils regardaient la terre, le ciel, les rues et les chemins ; tout cela était vide, et les cloches de leurs paroisses résonnaient seules dans le lointain.
Trois éléments partageaient donc la vie qui s’offrait alors aux jeunes gens : derrière eux un passé à jamais détruit, s’agitant encore sur ses ruines, avec tous les fossiles des siècles de l’absolutisme ; devant eux l’aurore d’un immense horizon, les premières clartés de l’avenir ; et encore ces deux mondes... quelque chose de semblable à l’Océan qui sépare le vieux continent de la jeune Amérique, je ne sais quoi de vague et de flottant, une mer houleuse et pleine de naufrages, traversée de temps en temps par quelque blanche voile lointaine ou par quelque navire soufflant une lourde vapeur ; le siècle présent, en un mot, qui sépare le passé de l’avenir, qui n’est ni l’un ni l’autre et qui ressemble à tous deux à la fois, et où l’on ne sait, à chaque pas qu’on fait, si l’on marche sur une semence ou sur un débris.

Voilà dans quel chaos il fallut choisir alors ; voilà ce qui se présentait à des enfants pleins de force et d’audace, fils de l’empire et petits-fils de la

en relation

  • Confession d'un enfant du siècle
    1285 mots | 6 pages
  • La confession d'un enfant du siècle
    1565 mots | 7 pages
  • Confession d'un enfant du siècle
    1377 mots | 6 pages
  • La confession d'un enfant du siècle
    911 mots | 4 pages
  • La confession d'un enfant du siecle
    762 mots | 4 pages
  • La confession d'un enfant du siecle
    663 mots | 3 pages
  • Résumé"la confession d'un enfant du siècle"
    825 mots | 4 pages
  • Commentaire confession d'un enfant du siècle
    4960 mots | 20 pages
  • Confessions d'un enfant du siècle musset
    990 mots | 4 pages
  • Résumé "confession d'un enfant du siècle"
    292 mots | 2 pages