La connaissance de soi peut-elle être sincère ?

Pages: 5 (1052 mots) Publié le: 23 septembre 2012
La connaissance de soi peut-elle être sincère ?

I. Analyse du sujet
La question porte sur la possibilité effective ou non d’un mode d’accès sincère à la connaissance de soi-même. Est-ce que, lorsque je prétends savoir qui je suis, je peux envisager ce savoir sans duplicité, sans mensonge, sans flatterie ni complaisance vis-à-vis de moi-même ? Ou bien chacun de nous est-il condamné à n’avoirde savoir de soi que partiel en raison de sa tendance à se dissimule son authentique personnalité ?
La connaissance de soi n’est pas la simple conscience immédiate que je suis et que j’existe. Elle implique un accès objectif, une suite d’observations neutres et distantes de soi par soi-même. Le Je (sujet) observe, analyse et explique le Moi ( objet) ainsi que le passé, le comportement et lesdésirs propres de la personne. Nous croyons nous connaître dans le cas où nous pouvons donner les causes et les motifs de nos actions. Si toute explication de notre comportement nous échappe nous n’avons qu’une connaissance partielle et mutilée de nous-mêmes. Mais attention, il ne fallait pas voir au travers de l’intitulé une invitation à discuter la possibilité d’une connaissance objective de soi-même.Il ne s’agit pas non plus de savoir si la connaissance peut être vraie. La difficulté est plus grande que cela puisque, au sens strict, il s’agit de définir les conditions de la sincérité d’une connaissance de soi.
À quelles conditions une connaissance de soi par soi peut-elle être sincère ? Remarquez l’étrangeté de la question puisque a priori on ne peut pas se mentir à soi-même. La personne lamieux positionnée – hormis Dieu pour un croyant – pour sonder la sincérité d’un de mes états d’esprit est bien moi-même, qui en suis l’auteur. Comment se cacher à soi ses véritables intentions ? Il me serait possible de ne pas être moi-même au point de ne pas reconnaître que ma façon de me connaître serait mensongère, fausse et biaisée par une intention cachée ? Si la connaissance de soi peut nepas être sincère c’est qu’il est possible de se dissimuler à soi-même sa véritable identité.
Cette dissimulation peut venir de ce que notre entourage nous enjoint d’adopter un type de comportement, de respecter un idéal de vie ou de nous conformer à une norme morale, qui empêche de coïncider avec soi-même. Cette situation d’inauthenticité est une barrière à la connaissance sincère ( sansduplicité). Il faudrait logiquement se dévêtir de nos costumes conventionnels, se débarrasser de toutes les injonctions du conformisme ambiant, ne pas poursuivre des désirs factices et impersonnels… afin d’accéder à la réalité authentique de notre être. En creusant les couches géologiques de notre personne nous atteindrions le noyau de notre être, et là deviendrait possible la sincérité.

II. PrésupposésUn présupposé est une idée implicite, sous-entendue par la formulation particulière du sujet. Par exemple lorsqu’on demande si tous les hommes sont égoïstes, on présuppose que certains au moins le sont. « L’Etat est-il toujours menaçant » = présupposé que l’Etat est généralement menaçant. Eu égard au sujet qui nous préoccupe, le présupposé est le suivant : en principe la connaissance de soiest non sincère ; mais n’y a-t-il pas une possibilité qu’elle le soit ? Autrement dit, d’ordinaire nous ne pouvons pas accéder à une connaissance claire, franche, lucide et honnête de nous-mêmes en raison d’un certain nombre de facteurs qui resteraient à identifier.

III. Problème

Y’a-t-il une façon de savoir si, lorsque nous pensons nous connaître, nous sommes lucides et que nous ne nousdissimulons pas notre authentique identité personnelle ? Le problème que soulève le sujet est donc celui de la possibilité d’une lucidité sur soi étant donné qu’il nous arrive parfois, sous l’influence des divers inconscients et de notre environnement social, de croire être sincère alors que nous ne le sommes pas.

IV. Plan
1. Il est à la portée de chacun de se connaître – moyennant le désir...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La connaissance de soi peut-elle être sincère?
  • La connaissance de soi peut-elle être sincére?
  • La connaissance de soi peut-elle être sincère?
  • Peut on toujours être sincère
  • L'expérience peut être source de connaissance
  • Plan dissertation: la conaissance de soi peut-elle etre sincere?
  • Faut il toujours être sincère ?
  • Faut-il être sincère ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !