la conscience est-elle superflue?

701 mots 3 pages
Peut-on considérer la conscience comme superflue ?

Grâce à la conscience, l'homme a su développer une pensée et une technique qui lui permettent une certaine maîtrise de la nature. Cela a pu l'amener à considérer cette conscience comme un privilège reçu de(s) dieu(x). Mais n'est-ce pas une survalorisation d'une chose qui, après tout, n'est qu'un outil parmi d'autres ? De plus, dire que c'est un privilège, n'est-ce pas dire que l'on pourrait s'en passer ? Ainsi, Peut-on considérer la conscience comme superflue ? Après tout, il n'est pas si évident que le monde aie besoin d'une telle faculté. Mais en même temps, on ne voit pas comment l'homme ferait pour vivre sans elle... Il faut donc tâcher de répondre à cette question en se demandant pour qui et pourquoi la conscience serait superflue, ce qui ne sera pas sans conséquence sur la façon dont on peut considérer la place de l'homme dans le monde.

Tout d'abord, on peut constater qu'un certain nombre de choses existent sans la moindre conscience. Ainsi la matière inerte se passe totalement de toute conscience sans que cela l'empêche d'être. Et la plus grande partie des êtres vivants n'ont pas de conscience au sens strict. En effet, la conscience est communément comprise comme une certaine intuition des états affectifs et du monde extérieur. Et en ce sens là, certains organismes ont bien une forme de conscience : un animal ressent bien la faim par exemple, et, de plus, il interagit avec son milieu, ce qui suppose la perception du monde extérieur. Mais l'expression « LA conscience » renvoie davantage à la faculté de se connaître soi-même et de connaître le monde extérieur de façon réfléchie, dans l'opposition claire entre un sujet un objet. Or seul l'homme semble posséder une telle faculté. Ainsi du point de vue de la vie biologique, la conscience est superflue. Elle vient en plus du nécessaire vital, elle est comme un luxe offert à une seule espèce : l'homme.
Or, il fut un temps où l’homme n'existait pas. La

en relation

  • Que désirons nous ?
    1883 mots | 8 pages
  • Dissertation, philosophie : "ai-je besoin de désirer? "
    2230 mots | 9 pages
  • Philosophie
    5269 mots | 22 pages
  • pourquoi désirer ce qui n est pas nécessaire
    2040 mots | 9 pages
  • Devoir sur hegel
    760 mots | 4 pages
  • La conscience suffit-elle à définir l'homme ?
    1179 mots | 5 pages
  • Pourquoi desirer ce qui n'est pas necessaire?
    756 mots | 4 pages
  • Le nécessaire
    707 mots | 3 pages
  • Le travail n'est il pour l'homme qu'un moyen de subvenir a ses besoins
    1606 mots | 7 pages
  • L'homme peut il désirer plus que ce dont il a reellement besoin?
    1497 mots | 6 pages