La construction et la destruction de l’image par l’exemple de adolf hitler

908 mots 4 pages
La construction et la destruction de l’image par l’exemple de Adolf Hitler

Peu de dirigeants politiques, aucun peut être, ont eu une image si flatteuse aux yeux de leur propre peuple que Hitler pendant les dix ans qui ont suivi sa prise de pouvoir en 1933. A son apogée, 9 allemands sur 10 crurent au mythe du Führer.

Avant son arrivée au pouvoir, bon nombre de gens hors du parti le considéraient comme un agitateur de brasserie. A gauche on le voyait comme un homme de paille d’un cabinet de réactionnaires. Pourtant, Hitler a montré un dynamisme et une force qui tranchait activement avec la paralysie des cabinets précédents. Enfin quelqu’un faisait quelque chose. Les attitudes envers lui s’amélioraient et les sceptiques étaient prêts à lui donner sa chance. Ses succès diplomatiques lui valurent d’être comparé à Bismarck, et, puisqu’ils étaient l’œuvre d’un homme qui avait été dénigré et perçu comme un simple tambour et non pas comme un homme d’Etat, ils n’en étaient que plus grands car atteints seulement par l’engagement total de sa personnalité. Son image se bonifiait à chaques coups d’éclat. Sans cette image et l’immense popularité qui en découle, la dynamique du régime n’aurait pu être soutenue. Le mythe du Führer se trouvait pourtant pour l’essentiel à mille lieux de la réalité. Ce mythe a été conçu de toute pièce. Pour imposer le mythe la propagande s’est appuyée sur des valeurs et des mentalités qui existaient déjà. L’autorité charismatique de Hitler, ainsi que son image publique, ont reposé, selon Max Weber, sur les qualités par lesquelles il a été jugé extraordinaire et traité comme s’il avait été doué de pouvoirs surnaturels ou surhumains. Un témoignage de Otto Dietrich, à l’occasion de l’anniversaire de Hitler en 1935, exprime la puissance de son image même avant ses succès diplomatiques : « Nous voyons en lui le symbole de la force vitale indestructible de la nation allemande, qui a pris forme vivante en Adolf Hitler.

La marée de popularité de

en relation

  • TPE Termine
    8820 mots | 36 pages
  • Les totalitarismes
    6180 mots | 25 pages
  • Tpe "la socialisation du jeune sous les régimes totalitaires"
    6324 mots | 26 pages
  • L'art sous les régimes totalitaire
    14494 mots | 58 pages
  • Siecle de la shoah
    22143 mots | 89 pages
  • Motri
    5103 mots | 21 pages
  • Dictature
    8916 mots | 36 pages
  • 2eme guerre mondiale
    61124 mots | 245 pages
  • Relatiojn internationales de 1939 a nos jours
    29397 mots | 118 pages
  • 2eme guerre mondiale
    30133 mots | 121 pages