La copie du premier prix de français au concours général 1985

Pages: 8 (1915 mots) Publié le: 16 mars 2013
La copie du Premier prix de français au Concours général 1985

Publié dans " Le Monde " du dimanche 25-lundi 26 août 1985 précédé de l’avertissement suivant : " Nous publions la copie qui a obtenu le premier prix à l’épreuve de composition française du concours général, dont le sujet était : " Que veut-on dire lorsque l’on parle du " style " d’un auteur ? " Le lauréat […] est élève de premièrescientifique au lycée Bellevue de Toulouse. Il a également obtenu le premier prix d’espagnol du concours général et a de très bons résultats en mathématiques. Comme nous l’indiquions dans le portrait de lui que nous avons publié dans le Monde daté 9-10 juin, X a suivi les cours du Centre national d’enseignement par correspondance [aujourd’hui CNED] pendant la période de scolarité correspondant aucollège, parce qu’il " n’avait plus envie de fréquenter le milieu scolaire traditionnel ".

" J’ai disloqué ce grand niais d’alexandrin ". Ce vers de Victor Hugo, considéré, à juste titre, comme un des plus grands stylistes de la langue français, illustre admirablement à quel point les problèmes de métrique, de versification et, au-delà, de " style " préoccupaient les mouvements littéraires dudix-neuvième siècle. Inconsciemment, le style est ressenti, en effet, comme un problème lié à la technique littéraire - un grand écrivain étant, pour la majorité des lecteurs, un homme " qui a du style ". Parler du style de Victor Hugo, de Lautréamont, devient alors une sorte de reconstitution, qui consiste à apprécier, à savourer, des " effets de style ", in abstracto, comme l’on apprécierait laqualité d’un beau raisonnement logique.
Le style est, cependant, bien plus qu’une algèbre impersonnelle. Il est, avant tout, l’expression d’un homme qui écrit, et souffre parfois pour atteindre ses buts : et cette souffrance, loin d’être limitée à la personne même de l’auteur, naît de ce constat désespérant : la recherche d’un dépassement de soi, d’une communion avec les autres, ceux qui lisent,est impossible. Le je écrivant cherche, par le style, à atteindre ce vous informe qu’est la masse des lecteurs, mais n’y parvient pas. Ou plutôt, il n’y parvient qu’à travers le non-dit qui, ignoré pourtant, semble s’imposer comme l’essence même du style.
Une confusion courante au sujet du style est celle qui consiste à confondre le style, l’écriture, l’œuvre - et même l’auteur. Expliquer uneœuvre, est-ce critiquer (au sens étymologique de " juger ") le style de l’auteur qui l’a créée ? Il semblerait que non. L’œuvre est un concept très large qui dépasse largement les considérations stylistiques. Une critique uniquement fondée sur les règles du " bon goût ", la critique d’un Laharpe ou d’un Vaugelas, par exemple, paraît ne considérer que la " façade extérieure " de l’écrit - celle dustyle entendu en tant qu’algèbre. La critique du dix-neuvième chercha, avec raison, à démythifier le phénomène du style, en le replaçant dans son contexte humain, en essayant de montrer les liens entre l’homme et l’œuvre, comme le préconisait Sainte-Beuve. Par la suite, la critique thématique, qui dut beaucoup à Bachelard, puis l’herméneutique (du grec hermèneuô : interpréter), qui consiste àressentir, tel l’écrivain, les processus de la création, contribuèrent à éclairer le problème du style.
Le style n’est pas l’œuvre ni l’auteur, c’est la voix d’un héraut. Qu’est-ce qu’un auteur, en effet, sinon un héraut qui proclame son originalité, son moi, par l’intermédiaire de la chose écrite ? " Je suis moi-même la matière de mon livre "… " Tout homme porte en lui-même la forme entière de l’humainecondition ", disait Montaigne dans ses Essais. Le grand écrivain avait su percevoir la réalité profonde de la littérature : l’écrivain , porteur des influences que le monde lui transmet, ne fait que se raconter lui-même - et l’instrument plus ou moins conscient de cette confession est le style. Rimbaud, dans son Bateau ivre, figurait en fait ses propres désirs et transcrivait une partie de sa...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Concours géneral
  • Concours general
  • Rapport concours general
  • 591 Concours General Si2012
  • Concour general anglais
  • Meilleure copie-concours attaché territorial
  • Expose Francais Copie
  • Le premier ministre français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !