La création des identités nationales europe xviii – xix siècle

Pages: 6 (1431 mots) Publié le: 16 mars 2011
La création des identités nationales
Europe XVIII – XIX siècle
Anne-Marie THIESSE

 Résumé
La création des identités nationales, œuvre d’Anne-Marie Thiesse, retrace de manière diachronique et thématique le lent processus de création des nations et de leur patrimoine identitaire en Europe depuis le XVIIIe siècle. L’ouvrage, découpé en trois parties, s’inscrit dans une logique européenne,comme le montrent l’introduction et la conclusion, toujours rapportées à un champ plus large que la simple étude de cas. La première partie est de loin la plus importante ; elle explique les débuts de la création des identités nationales en Europe par la détermination des ancêtres et des hauts faits d’une époque lointaine. Cette étape apparaît comme fondamentale car elle donne une légitimitéhistorique aux revendications identitaires des nations en construction. L’intérêt pour les grandes figures ancestrales s’est vite traduit dans la littérature, qui a fait sien le combat contre la culture unique en prônant l’expression des cultures nationales. L’Europe occidentale s’est ainsi vue entraînée dans une immense entreprise de redécouverte de ses origines celtiques, gauloises ou encore gothiques.La question des langues nationales apparaît un peu plus tard, au XIXe siècle, en même temps que l’émergence de nouvelles nations, et l’imprimerie va être d’une grande influence dans la diffusion des langues vernaculaires en leur donnant une existence réelle. L’Europe va alors changer de perspective, soulignant non plus que la nation existe puisqu’elle a une langue mais que la nation existe doncqu’il lui faut une langue. Thiesse insiste sur le fait que ces Etats-nations émergents ont eu besoin du soutien international afin de se construire. Cette assistance dans la création identitaire n’a été possible que par rapport au postulat suivant : chaque élaboration de patrimoine national contribue à enrichir l’Europe. La nécessité d’avoir son identité est ainsi soulignée, et implique de ce fait uneaffirmation politique, ethnique et culturelle. L’exemple le plus marquant en Europe est la France, qui va jouer un rôle de pionnier dans l’établissement d’une langue et d’une unité nationales. Comme le souligne l’auteur, la coexistence des langues et nationalités s’est déroulée sans trop de conflits dans le cadre de l’empire, mais il n’en est pas de même dans le cadre d’un Etat-nation. L’uniténationale résulte alors d’un compromis, et pour de nombreux pays, dans le cadre d’une comparaison avec les autres nations européennes, l’idée principale est de « rattraper » la culture française. Ainsi, parant d’un aspect davantage culturel, la création des identités nationales change de perspective et s’inscrit dans une optique plus politico-historique. On note ainsi un changement dans laconception que les Etats-nations ont de l’histoire : après avoir longuement étudié les faits glorieux de leurs ancêtres, les Etatsnations tentent d’établir un lien de continuité entre leur passé héroïque et leur présent prometteur. Il ne s’agit plus seulement de héros solitaires mais de peuples entiers qui participent de la création nationale. Dans un souci de réalisme qui correspond aux tendancesculturelles de l’époque, l’accent est mis sur la vie réelle des gens dans les différentes couches sociales afin de rendre compte d’un décor vrai et authentique. Cette évolution dans la pensée de l’époque se manifeste très visiblement dans la création littéraire, théâtrale et artistique. Suit tout naturellement, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, une convergence des expressions artistiques pour lareprésentation du patrimoine identitaire qui se traduit par une intensification dans la création de musées nationaux dans l’idée de créer une propriété scientifique et artistique nationale et commune. Cette opération de valorisation du patrimoine national a pour but ultime de développer un mouvement national de masse. La deuxième partie de l’ouvrage s’intéresse davantage au peuple, présenté comme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la création des identités nationales
  • La langue française dans la sociéte russe au xviii et xix siècles
  • Anne-marie thiesse la création des identités nationales
  • Le romantisme en europe dans la première moitié du xix siècle
  • Les transformations economiques et sociales en europe de la fin du xix siecle
  • Toutes les informations sur le théatre au xvii, xviii, xix et xxeme siècle.
  • Identité nationale
  • Identité nationale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !