La crise dans les économies capitalistes, inéluctables ?

269 mots 2 pages
La crise est-elle inéluctable dans les économies capitalistes ?

La crise s’inscrit-elle dans la dynamique capitaliste ?

I) La crise est exogène à la dynamique de la croissance

* Impossibilité de crise chez les classiques (Say)

* Même si la croissance est déséquilibrée, on peut éviter les crises en adoptant des politiques monétaires adaptées. Thèses Hayek, Friedman, Lucas.
D’où une explication monétaire de la crise de 1929

*Dans la même optique: Salin: crise actuelle due à l’interventionnisme étatique qui a exigé une politique monétaire expansive au début des années 2000 et une politique de logement non discriminatoire (credit subprime) aux USA.
D’où la nécessité de restaurer un capitalisme libéral (cf. article « Revenir au capitalisme »).

II) Les économies capitalistes étant des économies de marchés la crise est inévitable

* Théorie néoclassique de CCP impossible dans la pratique et d’ailleurs non vérifiée dans les faits.
La situation de 1929 le prouve: après le krach, le déséquilibre persiste (offre> demande) on ne revient pas à l’équilibre grâce à l’autorégulation. La crise apparaît alors comme une remise en cause du mode de régulation (ici concurrentiel). D’où le passage à un mode de régulation monopolistique

* Réaction en chaîne car constante remise en cause d’un mode régulation
Les solutions apportées à une crise s’avèrent être les causes d’une autre (cf. sujet ESSEC 1990, in the economic Bible = Montoussé) . Ex: après années 1930, réapparition interventionnisme étatique (= « La Grande Transformation » Polanyi) qui se trouve être l’une des causes de la crise des années 70-80 (perspectives libérales).

* Perspective marxiste: le capitalisme est voué aux crises et doit même disparaître. C’est un mouvement de l’histoire. Mécanisme taux de

en relation

  • Les trentes glorieuses
    4808 mots | 20 pages
  • Economie introduction
    1472 mots | 6 pages
  • Courant marxiste
    1715 mots | 7 pages
  • La crise vue par marx et keynes
    1177 mots | 5 pages
  • Causes et conséquences de la tertiarisationn
    1016 mots | 5 pages
  • Analyse des fluctuations
    6616 mots | 27 pages
  • Essor économique et mutations sociales en europe, de 1880 à 1913.
    1914 mots | 8 pages
  • Les principaux courants de pensee economique
    1967 mots | 8 pages
  • Annales Hec 2
    6340 mots | 26 pages
  • Forces et faiblesses capitalisme
    2667 mots | 11 pages