La crise des subprimes

1746 mots 7 pages
La crise des subprimes s’établit tout d’abord sur les bases de la bulle immobilière du début des années 2000 ; les prix de l’immobilier connaissaient à ce moment une très forte hausse. Les banques ont proposé à des clients qui n’avaient normalement pas les capacités d’accès au marché de l’emprunt « primes », un système de crédits à taux variable pour, par exemple, acheter leur maison. Les clients, qui n’avaient pas la capacité de rembourser leurs mensualités, voyaient leur maison saisie par les banques. Comme les prix étaient en hausse, les banques faisaient une plus-value en récupérant la maison qu’elles revendaient par la suite.
Au moment de l’éclatement de la bulle immobilière, le système devenait moins rentable. Il fallait donc pouvoir se débarrasser de ces crédits peu sûrs. Les crédits « pourris » ont donc été titrisés, mélangés à des crédits « sûrs » puis vendus sur le marché des titres. Cette opération sur 3 niveaux a rendu quasiment impossible la possibilité de connaître la provenance des titres. De plus, les agences de notation, qui entraient dans le processus de titrisation, attribuaient une bonne note, accordant ainsi leur confiance aux produits titrisés.
Cependant, lorsque l’immobilier a connu une crise importante, et qu’il est devenu évident que ce système opaque n’était pas gérable, les agences de notation ont brutalement dégradé les notes de ces produits, provoquant une crise de confiance sur les marchés financiers. Cette méfiance s’est notamment exprimée entre les banques et a mis fin aux échanges entre elles ; ces banques qui n’échangeaient plus se sont trouvées dans le cas d’une crise des liquidités. Pour tenter de pallier à ce manque, les banques se sont mises à vendre des « bons » actifs ; devant le nombre de vente, les « bons » actifs se sont également mis à chuter. C’est finalement tout le marché des crédits qui est pris à la gorge. 2 organisations doivent être sauvées par le gouvernement américain (Freddie Mac et Fannie Mac – 5 200 milliards

en relation

  • Crise des subprimes
    5680 mots | 23 pages
  • la crise des subprimes
    352 mots | 2 pages
  • Crise des subprimes
    5708 mots | 23 pages
  • La crise des Subprimes
    1283 mots | 6 pages
  • La crise des subprimes
    1880 mots | 8 pages
  • la crise du subprime
    608 mots | 3 pages
  • La crise des subprime
    3908 mots | 16 pages
  • La crise des subprimes
    1291 mots | 6 pages
  • La crise des subprimes
    949 mots | 4 pages
  • La crise des subprimes
    3241 mots | 13 pages