La crise en grece

1983 mots 8 pages
La crise en Grèce

Origines de cette crise

Sous l’ancien gouvernement conservateur dirigé par Nouvelle Démocratie (2004-2009), le secteur public s’est étendu de manière importante. Le nombre de fonctionnaires a progressé de 10% approximativement, dans un secteur public déjà important et inefficace. Les salaires et les retraites ont également augmenté de 30% sur la période.

Comme la Grèce fait partie de la zone euro, elle pouvait emprunter à des taux d’intérêt bas pour financer ces coûts tant qu’il y avait de la croissance. Mais quand la Grèce est entrée en récession l’année dernière, cette conduite est devenue insoutenable. La crise a pris une ampleur très importante lorsqu’on a découvert que le gouvernement précédent avait menti sur les chiffres du déficit budgétaire. Il avait déclaré en 2009 que le déficit était de 3,7% alors qu’on a su plus tard qu’il était en réalité de 12%. L’absence de volonté ou l’incapacité du système juridique et politique grec pour trouver et punir les responsables de cet acte de désinformation a donné naissance a un « vide moral » dans lequel un grand nombre de théories de la conspiration fleurissent. Elles ont en commun d’accuser les victimes – les détenteurs de la dette grecque – pour la situation difficile actuelle du pays. Tous les jours les médias grecs relatent des histoires sur les méprisables « spéculateurs », les « profiteurs », les « banquiers », les « financiers » et autres « requins » à condamner.

Aux facteurs déjà mentionnés s’ajoutent des problèmes structurels. La politique en Grèce est affectée par le clientélisme. Les politiciens grecs utilisent depuis longtemps l’État comme un moyen de distribuer des faveurs à leurs électeurs. Offrir un poste de haute responsabilité dans le service public était une pratique courante et les conséquences sont payées aujourd’hui par le pays sous la forme d’un secteur public trop grand, gaspilleur, inefficace et corrompu.

Plan d’austérité

Pour lutter contre l’important

en relation

  • La crise en grèce
    5634 mots | 23 pages
  • La crise de la grece
    408 mots | 2 pages
  • Crise de grèce
    321 mots | 2 pages
  • Crise de la grece
    532 mots | 3 pages
  • La crise de la grèce
    10892 mots | 44 pages
  • La crise en grece
    384 mots | 2 pages
  • Crise de la grèce
    325 mots | 2 pages
  • Crise en grèce
    1833 mots | 8 pages
  • La crise en grèce
    3220 mots | 13 pages
  • La grèce en crise
    788 mots | 4 pages