La crise europeenne en neuf point

1462 mots 6 pages
Comment la situation d'un petit pays comme la Grèce arrive-t-elle à affoler la planète entière ?

Depuis que l'euro s'est formé, la proportion des échanges a beaucoup évolué ces dernières années. En Europe, on échange beaucoup et partout. De facto, beaucoup de pays ont contracté des dettes dans la monnaie européenne - qui bien que ne représente pas un concurrent direct au dollar - s'est répandu sur tout le globe (Chine, États-Unis, Inde, Australie).

Par conséquent, quand un pays de la zone euro fait face à des difficultés économiques, les investisseurs prennent peur et réclament leurs dettes impayées dans leurs monnaies respectives (ce qui est le cas actuellement avec la Grèce). S'en sont suivi les effets de la loi du marché. La demande pour la monnaie européenne plonge tandis que l'offre augmente : les investisseurs étrangers souhaitent se débarrasser de ces contrats signés en euros pour utiliser à nouveau leurs argents à des fins moins risquées. Plus d'euros disponibles dis un euro moins cher.

Pourquoi la contagion ?

Dans cette crise un peu particulière, la contagion a deux facettes.

La première est économique. L'instabilité grecque qui trouble les marchés financiers peut compliquer les exportations et les importations des autres pays de la zone euro : si par exemple, il fallait environ 12 euros pour obtenir 20 dollars américains il y a un an, il en faut aujourd'hui presque 16 pour obtenir le même montant. Cette variation nuit notamment aux importations qui représentent des masses colossales. Les matières premières pour lesquelles l'Europe n'est pas autosuffisante (pétrole, gaz, fer) sont les premières affectées.

L'autre aspect est psychologique, c'est une crise de confiance. Les investisseurs sont toujours à la recherche de la moindre information pour conduire leurs prévisions. L'échec de l'euro en Grèce est synonyme d'un échec européen critiqué ouvertement notamment par les prix Nobel J. Stiglitz ou P. Krugman. Par

en relation

  • Économie
    2375 mots | 10 pages
  • Relance economique
    2408 mots | 10 pages
  • Appareil export français
    3482 mots | 14 pages
  • Sans non
    678 mots | 3 pages
  • Ensemble mondiaux
    2733 mots | 11 pages
  • Crises et relances
    9032 mots | 37 pages
  • Plan de relance
    1271 mots | 6 pages
  • Réforme des aides aux logements
    5273 mots | 22 pages
  • Swot societe generale
    780 mots | 4 pages
  • Politique de relance
    5068 mots | 21 pages