La crise ivoirienne

Pages: 8 (1898 mots) Publié le: 30 janvier 2011
Sursaut CI devient Babinews.com depuis le 19 décembre 2009

Vous allez être redirigé vers la même page sur babinews.com dans 5 secondes !

La crise ivoirienne

Historique de la crise depuis 2002

Depuis 2002 : l'après 19 septembre
2002 - 2003 - 2004 - 2005

2002
19 septembre
Une tentative de coup d'Etat à Abidjan dégénère en soulèvement armé. Les villes de Bouaké et Korhogo,respectivement dans le centre et le nord du pays, tombent entre les mains de rebelles. Le général Robert Gueï est tué.
22 septembre
Arrivée des premiers renforts français pour assurer la sécurité des ressortissants étrangers. Le dispositif français, constitué à partir du 43e Bataillon d'infanterie de marine stationné à Port Bouët, près d'Abidjan, est baptisé "Opération Licorne".
Les soldats françaisde l'opération "Licorne" ont d'abord été chargés de la sécurité des ressortissants étrangers.
© ECPAD/France.
29 septembre
La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) crée un groupe de contact et décide l'envoi d'une force de paix.
Octobre
Les mutins, regroupés en un Mouvement patriotique de Côte d'Ivoire (MPCI), déclarent leur intention de renverser le régime. Aprèsdes combats à Bouaké, un cessez-le-feu est signé le 17 et des négociations commencent le 30 entre les rebelles et le gouvernement.
28 novembre
Deux nouveaux groupes rebelles, le Mouvement populaire ivoirien du grand ouest (MPIGO) et le Mouvement pour la justice et la paix (MJP), revendiquent la prise des villes de Man et Danané, à l'extrême ouest du pays.
Décembre
Des accrochages entre soldatsfrançais et rebelles font une dizaine de victimes chez ces derniers le 1er décembre. Un charnier de 120 cadavres est découvert le 5 du mois à Monoko-Zohi, dans l'ouest, par l'armée française, laquelle essuie une attaque du MPIGO le 29.
Le groupe de contact envoyé par la CEDEAO arrive à l'aéroport de Yamoussoukro.
© ECPAD/France.

2003

15-26 janvier
La Conférence de Linas-Marcoussisréunit, près de Paris, l'ensemble des parties du conflit. L'accord signé le 24 janvier prévoit le maintien au pouvoir de l'actuel Président Laurent Gbagbo et un gouvernement formé de toutes les parties, y compris les rebelles qui obtiennent les ministères de la Défense et de l'Intérieur. Le sommet est conclu par une Conférence des Chefs d'Etat sur la Côte d'Ivoire organisée à Paris.

4 févrierAlors qu'éclatent à Abidjan des manifestations anti-françaises hostiles aux accords de Marcoussis, l'ONU autorise le déploiement de forces appartenant à la France et à la CEDEAO (résolution 1464, adoptée à l'unanimité par le Conseil de sécurité). L'Opération Licorne est renforcée le 7, ce qui porte son effectif à 3 000 hommes.
Ouverture de la réunion des forces politiques ivoiriennes, au Centre deconférences internationales de Kléber à Paris, le 15 janvier 2003.
© Frédéric de la Mure - Ministère des Affaires étrangères.

27 février
Un rapport d'Amnesty international met en cause le MPCI dans le massacre à Bouaké, d'une soixantaine de gendarmes et de leurs enfants, le 6 octobre 2002.

8 mars
Rebelles et représentants des partis politiques s'accordent, au terme d'une réunioninterivoirienne à Accra (Ghana), sur un point important de l'accord de Marcoussis : l'entrée au gouvernement des rebelles.

10 mars
Le Président Laurent Gbagbo délègue certains de ses pouvoirs au Premier ministre Seydou Diarra, nommé à l'issue de la Conférence de Marcoussis, dans 16 domaines et pour une durée de six mois renouvelables. Le chef de l'Etat nomme le 25 mars à titre intérimaire deuxpersonnalités respectivement issues du FPI et du RDR aux ministères de la Défense et de la Sécurité intérieure.

3 avril
Les ministres issus des mouvements rebelles participent pour la première fois au Conseil des ministres, à l'occasion de sa troisième réunion depuis la formation du gouvernement de réconciliation nationale.

3 mai
Un cessez-le-feu est conclu entre les forces gouvernementales et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La crise politique ivoirienne
  • Ivoirienne
  • Contitution ivoirienne
  • La fiscalité ivoiriennes
  • Banques ivoiriennes
  • la vegetation ivoirienne
  • La technologie ivoirienne
  • Le conflit ivoirien

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !