La croissance economique

Pages: 10 (2365 mots) Publié le: 24 mai 2013
Chapitre1 : Quelles sont les sources de la croissance économique.
La croissance économique est l’accroissement sur une longue période des quantités de biens et services produits dans un pays. Cette quantité de bien et service est mesurée chaque année : on utilise en général pour cela un indicateur, le PIB.
PIB= Somme de VA + TVA + droit de douane-subvention à l’export.
Il existe trois modesde calcul du PIB correspondant à trois façons de décrire l’activité économique :
- en mesurant les richesses créées.
- en observant l’utilisation de ce qui a été produit.
- en calculant les revenus distribués lors de la production.
Optique de production : Somme des VA + TVA et droits de douane.
Optique de consommation : PIB= Consommation + Investissement + Exportations – Importations.
Optiquede revenu : PIB= Salaires + EBE et revenus mixtes + impôts sur la production et les Importations – Subventions.
Le PIB en volume : Cela signifie que les richesses produites sont évaluées en unité monétaire constant, c’est-à-dire corrigé de l’inflation.
Quelles sont les limites du PIB comme indicateur de richesse ?
Le PIB représente les richesses produites par les agents économiques résidentssur le territoire au cours d’une année. Il correspond à la somme des valeurs ajoutées. Cependant cet indicateur quantitatif connaît certaines limites qui remettent en cause sa capacité à représenter l’ensemble des richesses d’une économie national.
Une première limite tient à son mode de calcul. En effet le PIB ne prend en compte que la production résultant d’une activité rémunéré ce qui exclutle travail bénévole, domestique, et l’économie souterraine. La mesure du PIB sous évalue donc les richesses créés par la société. Cette sous-évaluation est aggravée par le fait que le PIB considère que la valeur de la production non marchande est égale à son coût de production. Le PIB dans laquelle la part de production non marchande est élevé et sera donc sous-évalué par rapport à d’autre pays.Une autre limite trouve sa source dans la confusion en richesse économique et bien-être. Pour la comptabilité national, est richesse tout ce qui donne lieu à une production même si les effets sur la société sont négatifs. Ainsi les externalités négatives telles que la pollution, problèmes de santé… permet d’accroître le PIB alors que socialement les effets sont néfastes. De plus une augmentation duPIB peut profiter qu’à une minorité de la population car le fruit de cette croissance sont inégalement réparti et par conséquent le bien être d’une majorité de population ne s’améliore pas.

L’Etat contribue à la croissance = la croissance endogène. On sait que le K et L sont combinés pour créer de la richesse (PIB). Dans le cas classique, on considère que si on double simultanément la quantitéde K et L, on double la production. On parle de rendement d’échelle constant. On a donc : 2Y = F (2K ; 2L), cela signifie que pour obtenir une production 2 fois plus élevé, il faut accumuler 2 fois plus de facteurs. Or cette fonction de production s’est révélée insuffisante car la croissance n’est pas le simple résultat de l’accumulation des facteurs de production.

Les reproches qui sontadressés à cette analyse en particulier par les théoriciens de la croissance endogène sont que la croissance s’explique alors largement par les éléments extérieurs au fonctionnement de l’économie elle-même : le progrès technique semble alors être une manne miraculeusement tombé du ciel.

Depuis les études de R. Solow, le facteur résiduel peut être assimilé au progrès technique qui peut être mesurépar la PGF. Celui-ci est vu comme découlant essentiellement des innovations dans un sens assez étroit (progrès technique). En fait cette conception néoclassique du résidu masque la diversité des facteurs de hausse de la PGF (contribution du capital publique, humain..). Nous faisons ici référence au rapport de la théorie de croissance endogène.

Les effets des de productivité sur la croissance :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Croissance économique
  • La croissance économique
  • Croissance économique
  • la croissance économique
  • Croissance economique
  • Croissance économique
  • La croissance économique
  • Croissance economique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !