La croissance

4675 mots 19 pages
40

I en pratIque I

• LES nouVeaux PRoGRAMMES éCoNoMIE DRoIt management EN StS

Les nouveaux programmes d’économie et droit en sections de technicien supérieur sont entrés en application à la rentrée de septembre 2009. La revue I ÉconomIe et management I a rencontré les inspecteurs généraux, Jean-Claude Billiet et Claude Nava, respectivement pilotes de la réforme du programme de droit et d’économie. Les réponses qu’ils donnent à nos questions permettent de comprendre l’esprit qui anime ces deux nouveaux programmes.
Entretien avec Jean-Claude Billiet et Claude Nava* Propos recueillis par frédéric Larchevêque

quelles furent les raisons principales qui ont justifié l’élaboration de nouveaux programmes en StS ? J.-C. B. : La première raison est très certainement liée à la réforme de la série STG, dont les nouveaux programmes, entrés en application à la rentrée 2005, ont sensiblement modifié les acquis à la fois scientifiques et méthodologiques des élèves. Il était donc tout à fait naturel de revoir les programmes d’économie-droit des sections de techniciens supérieurs, dans le but de permettre aux nouveaux bacheliers technologiques sortants de la session 2007 de trouver dans les programmes de BTS le prolongement des notions étudiées en STG. La seconde raison tient au fait que les programmes de BTS étaient assez anciens. Leur architecture était fondée sur un diptyque droit-économie, qui ne prenait pas suffisamment en compte les aspects spécifiques du management comme discipline d’enseignement à part entière. Il était donc indispensable de repenser l’organisation de ces enseignements en dissociant le management de l’économie, ce qui a donné naissance à un triptyque économie-droitmanagement, davantage

conforme aux évolutions de ces disciplines au plan universitaire. C.N. : Il fallait également faire évoluer ces programmes. Une enquête que nous avons menée il y a quelques années sur les enseignements de l’économie et du droit révélait une lassitude des

en relation

  • la croissance
    3757 mots | 16 pages
  • SES croissance
    691 mots | 3 pages
  • Croissance
    726 mots | 3 pages
  • CROISSANCE
    990 mots | 4 pages
  • La croissancr
    1896 mots | 8 pages
  • La croissance
    1763 mots | 8 pages
  • La croissance
    550 mots | 3 pages
  • La croissance
    279 mots | 2 pages
  • Croissance
    1307 mots | 6 pages
  • La croissance
    371 mots | 2 pages